Une attaque djihadiste à Nairobi

Des habitants du quartier visé par les assaillants ont pris la fuite, avec l'aide des services de sécurité. Copyright de l’image AFP
Image caption Des habitants du quartier visé par les assaillants ont pris la fuite, avec l'aide des services de sécurité.

Quatre personnes au moins ont été tuées lorsque des coups de feu et des explosions ont retenti dans l'enceinte d'un complexe hôtelier du quartier Westlands, situé dans la capitale kényane.

Le groupe islamiste Al-Shabaab, basé en Somalie, a revendiqué l'attaque qui a fait plusieurs blessés.

Selon Joseph Boinet, le chef de la police kényane, il pourrait encore y avoir des hommes armés dans le complexe hôtelier, qui comprend des immeubles abritant des sociétés internationales.

Des témoins disent avoir vu entrer quatre hommes armés dans le quartier où se trouve l'hôtel DusitD2.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les forces de sécurité kényanes en opération dans l'enceinte de l'hôtel visé par les assaillants.

Des occupants de l'hôtel ont pris la fuite, avec l'aide des services de sécurité kényans. Plusieurs personnes ont quitté le lieu de l'attaque, le corps et les habits couverts de sang après l'attaque survenue vers 15 h - heure locale, soit 12 h GMT.

"J'ai entendu des coups de feu, puis j'ai vu des gens s'enfuir en levant les mains, et certains entraient dans une banque pour se cacher et se sauver", a dit à l'agence de presse Reuters une femme travaillant dans un immeuble voisin du lieu visé par les assaillants.

Copyright de l’image Reuters
Image caption Des voitures ont pris feu dans l'enceinte de l'hôtel DusitD2.

Des explosions ont été entendues et une colonne de fumée s'est élevée au-dessus du quartier, et des véhicules en stationnement dans un parking ont pris feu.

"Des criminels armés sont dans l'hôtel, et les forces spéciales sont en train de les débusquer", a déclaré le chef de la police kényane, Joseph Boinnet.

Sur le même sujet