Guillaume Soro ‘démissionnera en février’

Côte d'Ivoire Copyright de l’image Getty Images
Image caption Guillaume Soro doit quitter son poste en février selon Alassane Ouattara

Lors d'un échange avec la presse, Alassane Ouattara a annoncé le départ du président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire.

"Guillaume Soro démissionnera en février. On s'est déjà entendus. C'est réglé", a annoncé M. Ouattara ce lundi.

Depuis plusieurs jours, les rumeurs sur le possible départ de l'ex-chef rebelle de la tête de l'Assemblée nationale circulait sur les réseaux sociaux.

Vendredi, au plus fort de ces informations de sources diverses, M. Soro a délégué ses pouvoirs au vice-président de l'Assemblée nationale.

A lire aussi :Côte d'Ivoire : le chef du protocole de Guillaume Soro interpellé

A lire aussi :Guillaume Soro remercie Ouattara

Dans un document émanant de son cabinet et largement diffusé par les médias ivoiriens, il demande au vice-président de l'Assemblée, Privat Oulla, "d'assurer la présidence des réunions du bureau et la direction des services" jusqu'au 20 février.

L'actualité du camp Soro est marquée par une série de faits qui consacrent son 'divorce' avec la majorité présidentielle dominée par le Rassemblement des républicains (RDR) d'Alassane Ouattara.

M. Soro ne semble pas tenté par l'aventure du RHDP, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix.

A lire aussi :Je suis un homme de mission (Guillaume Soro)

A lire aussi :Bédié-Ouattara : la guerre a-t-elle repris ?

Il n'est pas membre du nouveau parti présidentiel dont le premier congrès s'est tenu vendredi et samedi dans la capitale économique ivoirienne.

Il ne s'est également pas rendu à ce congrès bien qu'il fut dans un passé récent vice-président du RDR.

Les cadres du parti d'Alassane Ouattara avaient pourtant menacé d'évincer tous les cadres politiques et même de l'administration.

Les cadres du nouveau parti unifié ont pourtant été directs : passé le 26 janvier, tous ceux qui refusaient d'embarquer dans le train du RHDP devaient libérer le "tabouret".

Guillaume Soro semble être le premier à faire les frais de ce nettoyage sur les "tabourets".

Media playback is unsupported on your device
En Côte d'Ivoire, "renouveau" du RDR sans Guillaume Soro

Sur le même sujet