Décès d'Abdoulaye Yerodia, compagnon de Laurent-Désiré Kabila

Poly Muzalia, Kinshasa, BBC Afrique

Légende image,

Abdoulaye Yerodia, premier à partir de la droite, lors de la prestation de serment des quatre vice-présidents congolais en 2003, à Kinshasa

Plusieurs Congolais ont salué la mémoire de l'homme politique décédé à 86 ans.

Abdoulaye Yerodia est décédé dans un hôpital de Kinshasa. Depuis des années, le vieil homme souffrait de diabète et de maladies cardiaques.

Le défunt faisait partie des quatre vice-présidents de la RDC entre 2003 et 2006. Depuis, ce compagnon de Laurent-Désiré Kabila - le président de la RDC de 1997 à 2001 - avait été élu membre du Sénat et s'était éclipsé peu à peu de la scène politique.

"C'est un baobab qui vient de tomber", commente, sous le choc, un proche de sa famille.

Lire aussi :

De nombreux internautes congolais ont rendu hommage à l'homme politique, considéré comme l'héritier idéologique de Laurent-Désiré Kabila.

Respecté pour son intransigeance au sujet de la souveraineté nationale, Abdoulaye Yerodia était néanmoins un personnage controversé.

Lire aussi :

En 1998, lors de la deuxième invasion des troupes rwandaises en RDC, alors ministre des Affaires étrangères, il avait tenu des propos jugés haineux.

Abdoulaye Yerodia avait publiquement appelé à l'éradication des Rwandais qu'il qualifiait de "vermine".

Des propos qui lui avaient valu l'ouverture d'une instruction par la justice belge. Mais la procédure n'a jamais abouti.