Trois militaires tchadiens poursuivis pour avoir fouetté une femme

Tchad, violence, femme, armée Copyright de l’image MIGUEL MEDINA
Image caption Des femmes victimes de violences au Tchad (photo d'illustration)

Les trois présumés auteurs de la violence ont été arrêtés et conduit à N'Djamena jeudi, puis déférés devant la justice.

Une source policière a indiqué à la BBC que les présumés auteurs de la violence appartiennent à la garde nationale nomade.

La scène montre des hommes en tenue militaire à côté d'une voiture de l'armée, en train de fouetter sévèrement une femme. La vidéo a été diffusée le 16 février dernier, mais selon plusieurs sources les faits remontent à 2018. La victime a confirmé les faits à la BBC.

"Le commandant voulait de moi. je lui ai dit que je suis mariée, je suis la femme d'un militaire comme lui, que je ne peux pas faire ce qu'il me demande. Il a insisté et j'ai dit non. C'est ainsi qu'il m'a accusé d'être une trafiquante de drogue", a-t-elle confiée.

Poursuivant son témoignage, elle relate des scènes d'une violence inouïe.

" Ils étaient quatre. Deux se sont mis à me battre. Ils m'ont trainé dans la boue et m'ont torturé".

La vidéo avait suscité de nombreuses réactions indignées sur les réseaux sociaux. Les organisations de défense de droits de l'homme ont appelé à des sanctions exemplaires contre les auteurs de violence faites aux femmes.

Ecouter aussi:

Media playback is unsupported on your device
Des femmes guinéennes protestent contre les violences

Sur le même sujet

Lire plus