Election Sénégal 2019: 5 choses à savoir pour aller voter

Détenir sa carte d'électeur!

Avant de vous de vous diriger vers votre bureau de vote, vous devez avoir avec vous votre carte d'électeur et d'identité nationale.

Vous êtes censé vous l'être procuré bien avant les élections auprès des commissions d'inscriptions sur les listes électorales, si vous n'avez jamais voté ou si l'ancienne avait expiré.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Specimen de carte d'électeur sénégalais

N'oubliez pas de vérifier qu'elle est toujours valide en étant sûr que la date d'expiration n'est pas encore dépassée.

Voir aussi:

La campagne présidentielle au Sénégal en images

Identifier le bureau de vote!

Sur votre carte, vous avez toutes ces informations: le nom du centre et le numéro du bureau de vote.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un bureau de vote sénégalais

Exemple:

Centre: Ecole Malick Diop; Bureau: N°03

Arriver à l'heure !

Le vote débute à 8 heures pour finir à 18 heures.

Si vous êtes pressé, il vaux mieux arriver plutôt car les files d'attentes sont souvent longues.

Et si vous comptez voter tard, n'oubliez pas que l'heure limite est fixée à 18 heures.

Le vote censé être clôturé à 18H00, peut être prolongé de plusieurs minutes ou plusieurs heures, en cas de retard à l'ouverture, mais ne comptez dessus, cela n'arrive pas souvent.

Attention déplacement interdit !

Arrangez-vous pour vous trouver dans la ville où vous allez voter au plus tard samedi car les déplacements inter-urbains sont interdits le jour du vote.

Et finalement comment voter?

Une fois, dans votre bureau de vote, les agents électoraux vérifieront que vous êtes bien inscrits sur la liste des électeurs avant de vous laisser prendre les 5 bulletins de vote de tous les candidats.

Ce sera à vous de glisser le bulletin de vote de votre candidat dans une enveloppe puis de mettre le tout dans l'urne.

Plus sur cette présidentielle au Sénégal

Qui sont les candidats à la présidentielle?

Macky Sall ou la fulgurante ascension politique au Sénégal

Idrissa Seck : la dernière chance ?

Ousmane Sonko, le "patriote"

El Hadji Issa Sall, l'universitaire qui se verrait bien président du Sénégal

Madické Niang, réaliste ou opportuniste ?