Détester votre patron pourrait vous tuer

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès dans le monde. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès dans le monde.

Nous savons tous que le tabac, l'obésité et le manque d'exercice physique peuvent augmenter vos risques de faire une crise cardiaque. Mais il y a d'autres déclencheurs dont vous n'avez peut-être pas entendu parler et qui peuvent passer inaperçus.

Selon les données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès dans le monde.

Voici certains facteurs déclencheurs négligés:

1. Détester votre patron

Ce n'est pas une blague. Détester son patron peut nuire à sa santé cardiovasculaire.

Une mauvaise relation avec sa hiérarchie au travail augmente les risques de crise cardiaque chez 40% des gens, selon une étude suédoise menée pendant dix ans et publié dans le British Medical Journal.

"Les crises cardiaques peuvent être déclenchées par un stress important au travail ", explique Vijay Kumar, cardiologue au Health Heart Institute, à Orlando (États-Unis).

Combiné à d'autres facteurs tels que le manque de sommeil et une mauvaise alimentation, le risque de maladie coronarienne augmente encore plus.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une mauvaise relation avec sa hiérarchie au travail augmente les risques de crise cardiaque chez 40% des gens.

Lire aussi :

Des policiers camerounais dénoncent leurs conditions de travail

Une loi pour réglementer le travail domestique au Maroc

2. Une mauvaise hygiène dentaire

Nos dents et notre cœur sont plus liés qu'on ne le pense.

Plusieurs études ont démontré que les personnes ayant une mauvaise santé buccodentaire ont des taux plus élevés de problèmes cardiovasculaires.

Les saignements ou l'inflammation des gencives permettent aux bactéries de la bouche de pénétrer la circulation sanguine.

Là, elles peuvent aider à former des plaques de graisse dans les artères.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les personnes ayant une mauvaise santé buccodentaire ont des taux plus élevés de problèmes cardiovasculaires.

Elles peuvent également provoquer la production par le foie de certaines protéines à des niveaux élevés, ce qui enflamme les vaisseaux sanguins.

L'inflammation pourrait éventuellement provoquer une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral (AVC).

La solution ? Utilisez régulièrement du fil dentaire et ne manquez pas vos visites chez le dentiste.

Lire aussi :

Un Mauritanien invente un appareil dentaire

Soins dentaires alternatifs

3. Un événement traumatisant

Un traumatisme soudain, comme un décès dans la famille, peut littéralement vous briser le cœur.

Selon l'American Menopause Society, les vaisseaux sanguins des femmes qui ont vécu trois événements traumatisants ou plus dans leur vie sont plus fragiles que ceux des femmes qui n'ont pas vécu la même chose.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un décès dans la famille, peut littéralement vous briser le cœur.

La cardiologue Jackie Eubany affirme qu'un niveau de stress élevé peut causer une augmentation significative de la production d'adrénaline.

Cela accélère le rythme cardiaque et élève la tension artérielle.

Lireaussi :

Lady Gaga souffre d'un traumatisme

Rites funéraires en déclin

4. Se sentir seul

Un autre article publié au British Medical Journal démontre que les personnes ayant peu de liens sociaux ont 29% de plus de risques d'avoir une maladie cardiaque et 32% de plus de risques d'avoir une crise cardiaque.

L'une des raisons est que la solitude peut être stressante et que les personnes seules n'ont personne pour les aider à réguler leurs émotions.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les personnes isolées ont 32% de plus de risques d'avoir une crise cardiaque.

Une étude de l'Université d'Oxford publiée en 2014 a suivi plus de 700 000 femmes sur huit ans. Elle a révélé que les personnes vivant avec un partenaire avaient 28 % moins de chances de mourir d'une cardiomyopathie ischémique que les femmes vivant seules.

Lire aussi :

Pour vivre longtemps, fuyez la solitude!

5. La dépression

Selon l'American Heart Association, 33 % des patients victimes d'une crise cardiaque aux États-Unis auraient pu souffrir de dépression.

Les experts pensent que les personnes ayant des problèmes de santé mentale peuvent se sentir trop dépassées pour prendre des décisions saines.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La dépression peut aussi avoir un impact sur votre santé physique.

Nieca Goldberg, directrice médicale du Joan H. Tisch Centre for Women's Health de New York, affirme que des habitudes comme une alimentation saine ou la limitation de la consommation d'alcool pourraient s'avérer difficiles pour les personnes souffrant de dépression.

"Les gens qui traversent une mauvaise passe recherchent ce qui leur apportera du réconfort. Ils ne se demandent pas s'ils sont en bonne santé ou non ", explique le médecin.

Lire aussi :

Un régime méditerranéen 'peut aider à prévenir la dépression'

Le chant pour braver une dépression post-natale

6. La ménopause

Les femmes sont beaucoup plus sujettes aux crises cardiaques dans les années qui suivent la ménopause.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La ménopause augmente le risque de crises cardiaques.

Ceci pourrait être lié à une réduction de l'œstrogène, une hormone naturelle, dans leur corps.

On pense que l'œstrogène a un effet positif sur les parois internes des artères, aidant à garder les vaisseaux sanguins flexibles.

La cardiologue Jackie Eubany ajoute que l'âge rend les vaisseaux sanguins plus rigides, ce qui augmente la pression artérielle.

Cependant, une bonne alimentation et l'exercice régulier peuvent aider à contrebalancer ces effets.

Lire aussi :

Bien manger et faire du sport, c'est mieux vivre

Des exercices réguliers boostent la santé mentale

A regarder :

Media playback is unsupported on your device
Opération à coeur ouvert réussie sur une petite fille de 6 ans au Mali

Sur le même sujet