Des malades d’Ebola portés disparus en RDC

RDC Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le gouvernement congolais prévoie un déploiement militaire pour sécuriser les installations dédiées à la lutte contre Ebola

Les recherches se poursuivent pour retrouver des patients d'Ebola portés disparus en RDC.

Un policier a été tué et quatre patients atteints d'Ebola sont portés disparus après l'attaque du centre de traitement où ils se trouvaient mercredi soir à Butembo, dans l'est de la RDC.

C'est la deuxième attaque de ce type en seulement trois jours par des assaillants inconnus.

Dans les deux cas, les individus ont incendié les centres de traitement et détruit le matériel médical.

Le ministère de la Santé de la RDC souligne qu'il est à la recherche des quatre patients d'Ebola (très contagieux) qui se sont enfuis du centre de traitement à Butembo.

32 cas présumés ont également pris la fuite lorsque les agresseurs armés ont mis le feu à l'installation sanitaire.

A lire aussi

Destruction d’un centre anti-Ebola en RDC

Ebola fait 500 morts en RDC

La lutte anti-Ebola suspendue en RDC

Il est pour l'instant difficile de dire si l'objectif premier des assaillants était de libérer les patients d'Ebola.

Le gouvernement congolais envisage de sécuriser les installations dédiées à la lutte contre Ebola à travers un déploiement militaire.

Des dizaines de groupes armés sont actifs dans la zone touchée par l'épidémie d'Ebola. Leurs attaques sapent le moral des agents de santé qui ont lutté pour gagner la confiance des communautés locales.

Plus de 550 personnes sont mortes d'Ebola à ce jour et l'épidémie ne semble pas près de prendre fin.

Media playback is unsupported on your device
Agression des équipes de santé qui luttent contre Ebola en RDC