Difficultés de ravitaillement en antirétroviraux au Gabon

Un centre de traitement ambulatoire à Libreville - archives Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un centre de traitement ambulatoire à Libreville - archives

L'annonce ''d'une nouvelle rupture'' des antirétroviraux au Gabon suscite l'inquiétude chez les malades du SIDA.

Selon certaines organisations de protection des victimes du VIH, ''le gouvernement gabonais éprouve des difficultés'' à se ravitailler auprès de ses fournisseurs.

L'organisation non gouvernement GFAN a décidé d'initier une caravane pour tirer la sonnette d'alarme.

A lire aussi : Un pasteur zimbabwéen qui 'guerit' le Sida condamné

A lire aussi : Sida : une fillette suscite l’espoir

L'ONG exhorte le gouvernement à éviter la catastrophe sanitaire pour les 38 000 porteurs du VIH qui bénéficient de soins dans les 9 centres de traitement ambulatoire du pays.

La prévalence du SIDA au Gabon est de 4,1% selon les statistiques officielles.

Le gouvernement Gabonais finance les Centres de Traitement Ambulatoire qui offrent des soins médicaux gratuits aux porteurs du VIH.

Sur le même sujet

Lire plus