Azali Assoumani déclaré vainqueur de la présidentielle comorienne

Yasine Mohabuth - Correspondant de BBC Afrique dans la région de l'océan Indien

Azali Assoumani a été déclaré élu avec 60,77 % des votes par la commission électorale comorienne.
Image caption Azali Assoumani a été déclaré vainqueur avec 60,77 % des votes par la Céni des Comores.

Le président sortant est réélu sans surprise dès le premier tour, avec 60,77 % des suffrages, selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Azali Assoumani, 60 ans, est réélu à la tête de ce pays de l'océan Indien pour un mandat de cinq ans.

L'avocat Mahamoudou Ahamada, candidat soutenu par le parti Juwa, est arrivé deuxième avec 14,62 % des voix.

L'élection présidentielle anticipée de dimanche dernier a été émaillée de violences qui ont fait un mort et plusieurs blessés.

Tous les 12 candidats de l'opposition ont dénoncé des fraudes le jour du scrutin et ont réclamé son annulation.

Azali Assoumani a dirigé le pays de 1999 à 2002, puis de 2002 à 2006. Il est ensuite revenu au pouvoir en avril 2016, après avoir été déclaré vainqueur par la Cour constitutionnelle.

Lire aussi :

Élection présidentielle sous haute tension aux Comores

Élection présidentielle dimanche aux Comores

Image caption Les résultats publiés par la Céni.

Quelque 309.137 électeurs étaient appelés à choisir le chef de l'Etat parmi les 13 candidats. Le taux de participation est de 53,84 %, selon la Céni.

Le scrutin était supervisé par l'Union africaine et des observateurs des pays d'Afrique de l'Est.

Les Comores, pays situé dans l'océan Indien, compte près de 814.000 habitants, selon la Banque mondiale.

Sur le même sujet