En visite en Côte d'Ivoire, Kémi Séba reconduit vers son pays

Kémi Séba (au premier plan) dénonce souvent les rapports qu'entretiennent les gouvernants africains avec leurs homologues occidentaux. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Kémi Séba (au premier plan) dénonce souvent les rapports qu'entretiennent les gouvernants africains avec leurs homologues occidentaux.

Le militant anti-néocolonialiste béninois a été reconduit lundi à la frontière de son pays par les autorités de la Côte d'Ivoire, a appris BBC Afrique du porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Tiémoko Touré.

Le même jour, dans une vidéo, Kémi Séba affirmait qu'il se rendait à la Direction de la surveillance du territoire de Côte d'Ivoire, où des proches à lui avaient été interpellés.

Le militant anti-néocolonialiste était en Côte d'Ivoire dans le cadre d'une tournée qu'il effectue dans la sous-région.

Il devait notamment rencontrer Simone Gbagbo, l'épouse de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, et organiser une réunion dans un bar de Yopougon, dans l'ouest du pays, ce weekend.

Lire aussi :

Guinée : l'activiste Kémi Séba refoulé

Bénin : manifestation de soutien à Kemi Séba

Kémi Séba voulait y dénoncer les rapports entre les gouvernants africains et les pays occidentaux.

Le militant anti-néocolonialiste annonce sur sa page Facebook avoir été arrêté par la police de son pays à son arrivée à Cotonou, la capitale.

Interrogé par notre correspondante à Cotonou, le porte-parole de la police béninoise n'a pas confirmé son arrestation. Kémi Séba a déjà été expulsé de la Guinée et du Sénégal.