Juan Guaido déclaré inéligible durant 15 ans

Juan Guaido Copyright de l’image Getty Images
Image caption Juan Guaido

L'homme politique a été aussi révoqué de son poste de président du Parlement vénézuélien pour corruption présumée.

Le contrôleur général de la République Elvis Amoroso accuse Juan Guaido de "n'avoir pas justifié dans ses déclarations de patrimoine, certaines dépenses réalisées au Venezuela et à l'étranger avec des fonds provenant d'autres pays, d'un montant de plus de 50 millions de Fcfa".

Juan Guaido a rejeté cette sanction lors d'un discours devant ses partisans alors qu'il présentait son plan pour le Venezuela.

Le président autoproclamé a également déclaré "qu'il ne reconnaissait pas la légitimité du contrôleur général".

Voir aussi :

Media playback is unsupported on your device
Au Venezuela, les irréductibles partisans de Nicolas Maduro

Elvis Amoroso avait été nommé à ce poste par l'Assemblée constituante, acquise au pouvoir et qui remplace dans les faits le Parlement, seul organisme contrôlé par l'opposition.

Cet organisme avait annoncé le 11 février dernier l'ouverture d'une enquête visant le chef de l'opposition vénézuélienne.

Juan Guaido, est reconnu par une cinquantaine de pays.

L'ancien candidat à la présidentielle de 2013 Henrique Capriles avait été également sanctionné pour les mêmes faits et déclaré inéligible. Ce qui l'avait empêché de se présenter par la suite aux élections de 2018.

Lire aussi :

Venezuela : présidentielle dans un pays en crise

Sur le même sujet

Lire plus