Une vingtaine d'agents de santé tués par Ebola en RD Congo

Une infirmière travaillant avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) montre un flacon contenant le vaccin Ebola lors du lancement de la campagne de vaccination Ebola. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une infirmière travaillant avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) montre un flacon contenant le vaccin Ebola lors du lancement de la campagne de vaccination Ebola.

En République Démocratique du Congo, 28 agents de santé ont été tués par Ebola depuis le début la reprise de l'épidémie malgré la campagne de vaccination qui les avaient ciblés en août dernier.

Une campagne de vaccination des populations à haut risque dans la province du Nord-Kivu avec le vaccin expérimental rVSV-ZEBOV, mis au point par l'Alliance Gavi et les laboratoires Merck, a eu lieu cet été visant en particulier les professionnels de santé.

Malgré cela une vingtaine d'entre eux ont été tués par le virus.

Lire aussi :

Plus de 1000 cas d’Ebola en RDC

Ebola n’existe pas selon 25% des congolais

Selon le docteur Jutsus Nfio, coordonnateur de la riposte contre Ebola à Butembo et Beni, les personnels de santé sont particulièrement vulnérables.

"Si le diagnostic de l'épidémie n'est pas encore connu et du fait que l'expression de la maladie se confond avec plusieurs pathologies qui sévissent dans la contrée, si ces personnels de santé n'utilisent pas très bien les précautions standards pour se protéger, le risque est élevé", explique-t-il.

Cette épidémie d'Ebola a atteint la barre des 600 morts en RD Congo notamment à Butembo et Beni.