L'opposition tchadienne appelle ses membres à réintégrer le processus électoral

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des agents électoraux tchadiens - archives

Le Front de l'Opposition Nouvelle pour l'Alternance et le Changement (FONAC) a, dans un communiqué, appelé ses membres à réintégrer le processus électoral en cours dans le pays.

Onze jours après la suspension de sa participation, au processus électoral, l'opposition tchadienne demande à ses membres de reprendre leurs activités au sein du Cadre National de Dialogue Politique (CNDP).

A lire aussi : Tchad, le pays où les réseaux sociaux sont censurés depuis un an

Pour Ganghnon Mbaimbal Nadbang, coordonnateur du Front de l'opposition, cet appel vise à préserver la paix au Tchad. Mais il affirme que l'opposition a reçu des pressions de la part du pouvoir.

M. Ganghnon parle de ''la chasse aux chefs des partis qui peuvent accepter de se compromettre avec le MPS (le parti au pouvoir)''.

A lire aussi : Bouchra Nassir Ousselat, l'une des rares Tchadiennes dans l'informatique

Selon Maître Jean Bernard Padaré, de la majorité présidentielle, c'est la sagesse qui a prévalu au sein de l'opposition.

Il rejette les accusations de pression : ''la majorité présidentielle n'a aucun pouvoir de pression sur les représentants de l'opposition au niveau du CNDP''.

Sur le même sujet

Lire plus