Au Soudan, de hauts responsables proches d'el-Béchir limogés

Mohamed Youssef Ahmed al-Mustaf, l'un des leaders de l'Association soudanaise des professionnels, le syndicat à la pointe des manifestations antigouvernementales. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Mohamed Youssef Ahmed al-Mustaf, l'un des leaders de l'Association soudanaise des professionnels, le syndicat à la pointe des manifestations antigouvernementales

Il est reproché à Omer Ahmed Mohamed et à Hesham Othman Ibrahim Saleh d'avoir fait arrêter des manifestants lors des protestations antigouvernementales à l'origine de la destitution du président Omar el-Béchir par l'armée.

Le président du Conseil militaire de transition a également démis de ses fonctions le directeur de la radio et de la télévision d'Etat, Mohammed Hatim Suleiman.

Durant ces derniers jours, ces deux médias du service public soudanais ont changé de ton en donnant la parole aux leaders des manifestations antigouvernementales et à des membres de l'opposition.

Lundi, deux membres éminents de l'opposition, Hisham Mohammed Ali Wad Qolba et Mohammed Hassan al-Bushi, ont été libérés et sont immédiatement passés à la télévision publique soudanaise, qu'ils ont accusée d'être partisane.

Les organisateurs des manifestations antigouvernementales continuent d'exiger la démission du Conseil militaire de transition et la nomination d'un gouvernement civil.

Lire aussi :

L'UA lance un ultimatum aux dirigeants militaires du Soudan

Au Soudan, les putschistes se concertent avec les partis politiques

Sur le même sujet