Quatre civils tués et des blessés par balles à Bamenda

Contrôle de sécurité lors d'un événement politique à Bamenda - archives Copyright de l’image Getty Images
Image caption Contrôle de sécurité lors d'un événement politique à Bamenda - archives

Ces victimes ont voulus résister à leurs ravisseurs qui tentaient de les enlever.

La plupart des scènes ont eu lieu en plein centre-ville de Bamenda sous le regard impuissant des riverains.

Selon le témoignage d'un habitant, l'une des victimes a été attaquée jeudi dans la rue qui jouxte le marché de Bamenda.

Lire aussi : Le gouvernement camerounais réfute les allégations de HRW

Selon lui, il s'agissait d'hommes armés à bord de motos qui ont tiré à bout portant sur un homme d'affaires.

C'est la quatrième personne tuée par des présumés séparatistes en l'espace de deux jours à Bamenda.

Blessée par balle et couchée dans un lit d'hôpital, l'une des victimes d'une tentative d'enlèvement raconte comment il a pu s'échapper : ''je suis descendu de la moto et quelqu'un me dit de le suivre, j'ai demandé pour aller où ? Il a enlevé un pistolet et m'a tiré dessus, j'ai esquivé le tir et il a atteint ma jambe''.

Lire aussi : Un ancien ministre enlevé au Cameroun

Les enlèvements sont devenus fréquents autant au Sud-ouest qu'au Nord-ouest anglophone du Cameroun.

La population de plus en plus victime tente de s'organiser en groupe d'auto-défense.

Sur le même sujet

Lire plus