Au Burkina le PM reconnaît des difficultés face au terrorisme
Media playback is unsupported on your device

Au Burkina le PM reconnaît des difficultés face au terrorisme

Le premier ministre burkinabè reconnaît des difficultés dans la lutte contre le terrorisme qu'il lie à un manque d'effectif dans l'armée.

Christophe Dabiré l'a dit devant le parlement où il était jeudi pour un discours sur la situation de la nation.

Le chef du gouvernement burkinabé promet le renforcement des effectifs militaires de son pays.

Selon lui la lutte contre le terrorisme qui endeuille le Burkina Faso est une lutte de longue haleine.

On l'écoute au micro de Simon GONGO.