L'activiste Kamel Eddine Fekhar meurt après une grève de la faim

Des manifestations dans les rues d'Alger suite au décès de Kamel Eddine Fekhar Copyright de l’image AFP/Getty Images
Image caption Des manifestations dans les rues d'Alger suite au décès de Kamel Eddine Fekhar

Il était poursuivi pour atteinte à corps constitués et aux institutions de la République.

Kamel Eddine Fekhar avait été arrêté le 31 mars avec un autre militant, Hadj Brahim Aouf, à la suite d'un entretien vidéo dans lequel il dénonçait des pratiques ségrégationnistes à l'encontre de la minorité mozabite.

Kamel Eddine Fekhar, avait été transféré dans un hôpital pour des soins intensifs, après une détérioration de son état de santé.

Selon un proche de la famille, son état de santé s'était détérioré et il était déjà dans le coma depuis quelques jours avant son transfert à l'hôpital.

Lire aussi:

Sa mort a entrainé des réactions indignées sur les réseaux sociaux.

Les organisations de défense de droits de l'homme ont demandé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les circonstances de sa mort.

En décembre 2016, un journaliste algérien, Mohamed Tamalt, était décédé après trois mois de grève de la faim en prison, où il purgeait une peine de deux ans pour offense au président de la République.

Sur le même sujet

Lire plus