Soudan du Sud: Deux ans de prison pour un défenseur des droits de l'homme

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Peter Biar Ajak lors de sa première comparution le 21 mars 2019.

Au Soudan du Sud, un défenseur des droits humains a été condamné mardi à deux ans de prison pour espionnage après avoir accordé des interviews à des médias étrangers.

Peter Biar Ajak, 34 ans, arrêté en juillet 2008, avait été détenu pendant huit mois par les services de renseignement. Mais cette accusation a été abandonnée par la suite.

En mars dernier, lui et six coaccusés avaient été inculpés à la suite d'une émeute en octobre 2018 dans le centre de détention des services de renseignement. Au cours de cette rixe des prisonniers avaient pris en otage des gardiens avant de se rendre.

Peter Biar Ajak avait alors réussi à donner une interview à la chaîne Voice of America.

Kiir libère tous les prisonniers politiques

10 militaires condamnés au Soudan du Sud

Les juges ont estimé que les entretiens de Peter Biar Ajak avec le média américain relevaient de l'espionnage au Soudan du Sud.

Ses avocats ont rejeté les accusations au motif qu'elles étaient motivées par des considérations politiques. Ils promettent d'interjeter appel de la sentence.

Peter Biar Ajak, économiste, préside plusieurs organisations de défense des droits humains. Il a par ailleurs travaillé pour la Banque mondiale.

Lire plus