La Gambie appelle les femmes à signaler toute violence sexuelle impliquant Jammeh

Media playback is unsupported on your device
Fatou "Toufah" Jallow affirme avoir été violée par l'ex-président gambien

Le gouvernement gambien a appelé toutes les femmes et les filles du pays à signaler toute violence sexuelle commise par l'ancien président Yahya Jammeh.Cet appel survient après que l'ancienne reine de beauté Fatou "Toufah" Jallow a déclaré à la BBC qu'elle avait été violée par M. Jammeh alors qu'il était en fonction en 2015.La BBC a essayé, sans succès, de contacter M. Jammeh au sujet de ces allégations.

Il vit en exil en Guinée équatoriale.

Sur le même sujet

'J'ai été violée par l'ex-président de la Gambie, Yahya Jammeh'Un porte-parole de son parti, l'APRC, a nié ces accusations.

Copyright de l’image AFP
Image caption Yahya Jammeh vit en exil en Guinée équatoriale

"En tant que parti et en tant que peuple gambien, nous sommes fatigués du flot constant d'allégations non fondées qui ont été rapportées contre notre ex-président ", a déclaré Ousman Rambo Jatta, dans une déclaration écrite à la BBC.

Le procureur général gambien Abubacar Tambadou a fait une déclaration louant le courage de Mme Jallow.

Il a déclaré que l'ex-président a abusé de sa position de chef de l'Etat au détriment de nombreux Gambiens et a qualifié les informations faisant état de viols et d'agressions sexuelles de "méprisables".

Une commission a été mise en place pour enquêter sur les rapports faisant état de violations des droits de l'homme commises au cours des 22 années de mandat de M. Jammeh.

Lire aussi :

L'actuel président Adama Barrow a déclaré qu'il attendrait le rapport final de la commission avant de donner suite aux demandes d'extradition éventuelles de M. Jammeh de Guinée équatoriale.

Copyright de l’image Getty Images

Sur le même sujet