Élections municipales au Togo

Un bureau de vote à Lomé, la capitale togolaise, lors de l'élection présidentielle du 25 avril 2015 (archives). Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un bureau de vote à Lomé, la capitale togolaise, lors de l'élection présidentielle du 25 avril 2015 (archives).

Un peu plus de trois millions d'électeurs vont élire les conseillers municipaux appelés à désigner les maires à la tête des communes.

Vingt-quatre partis politiques et 100 candidatures indépendantes sont en lice pour le scrutin.

Au total, 1 527 conseillers municipaux seront élus. A leur tour, ils vont designer par vote les maires des 117 communes du pays.

Pour les partis politiques, l'enjeu de ces élections locales sera de conquérir le plus grand nombres de communes, explique le correspondant de BBC Afrique à Lomé, Nicolas Agbossou.

Du nombre de municipalités gagnées dépendra l'influence des formations politiques dans la gestion de l'administration locale.

Lire aussi :

Le Togo ferme ses frontières à la veille des élections locales

Réduction de la caution des femmes candidates aux élections locales au Togo

"Les candidats indépendants, eux, aspirent à s'approprier le pouvoir dans la conduite des affaires communautaires, indépendamment de toute considération politique", explique Agbossou.

Jusqu'à la mi-journée, les bureaux de vote n'avaient pas connu de grandes affluence, selon notre correspondant. Certains centre de vote de la capitale togolaise ont accusé du retard au démarrage du vote.

Ce scrutin est un rendez-vous historique, dans la mesure où il met fin à une période de 32 ans, au cours de laquelle les communes ont été dirigées par des personnalités désignées seulement par le parti au pouvoir.

Le vote est prévu de 7 h à 16 h - heure locale. Il sera suivi aussitôt des opérations de dépouillement des suffrages, qui seront menées par des commissions électorales locales indépendantes.