Des magasins appartenant à des étrangers fermés au Ghana

Des magasins appartenant à des étrangers fermés au Ghana Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une vue d'un marché à Accra la capitale du Ghana. ( Photo d'illustration)

Un certain nombre de magasins appartenant à des étrangers ont été fermés par des commerçants ghanéens à Accra.

Ils accusent les étrangers, pour la plupart des Nigérians, de faire du commerce illégal dans le pays.

Ce lundi, ces commerçants ghanéens en colère, ont fermé des magasins appartenant à leurs homologues nigérians dans le quartier central des affaires de la capitale Accra.

Les dirigeants de l'Union des commerçants du Ghana avaient pourtant demandé à leurs membres de ne pas fermer les magasins des étrangers afin de permettre aux autorités d'agir.

Les étrangers n'ont pas le droit d'exercer le commerce de détail au Ghana et les propriétaires d'entreprises locales souhaitent que les autorités appliquent la loi pour protéger leurs intérêts.

Les commerçants nigérians soutiennent pourtant que leurs entreprises sont légales et enregistrées auprès des autorités ghanéennes compétentes.

Le mois dernier, des hommes non identifiés ont fermé plus de trente boutiques nigérianes à Kumasi, principale ville commerciale du Ghana.

Lire plus