Bobi Wine défie Yoweri Museveni en Ouganda

Bobi Wine, pop star ougandaise et député de l'opposition Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'artiste a décidé de défier Yoweri Museveni dans les urnes

La pop star ougandaise et député de l'opposition Bobi Wine a officiellement annoncé qu'il se présentera aux élections présidentielles de 2021.

L'homme politique de 37 ans sera opposé au président Yoweri Museveni, qui est au pouvoir depuis 33 ans.

Le chanteur qui se fait lui-même appeler le "président du ghetto", et est un critique farouche de M. Museveni.

"Au nom du peuple ougandais, je vous mets au défi [M. Museveni] d'organiser des élections libres et équitables en 2021", a déclaré Bobi Wine lors d'un événement dans la capitale, Kampala, pour annoncer sa candidature.

"Je sais le danger que je vais courir pour défier Museveni, mais j'ai été encouragé par les Ougandais qui m'ont dit que j'étais le leader qu'ils voulaient", a-t-il déclaré plus tard à l'agence de presse AFP.

A lire aussi

Bobi Wine devant le tribunal "pour trahison"

Bobi Wine interpellé par la police Ougandaise

Bobi Wine de nouveau arrêté

Bobi Wine retourne en Ouganda

Bobi Wine a été accusé de trahison l'année dernière après une prétendue lapidation du convoi présidentiel.

Il a nié les accusations et a été libéré sous caution.

Le musicien, dont le vrai nom est Robert Kyagulanyi, est député depuis deux ans.

Il se présente comme un champion des pauvres et chante la justice sociale et la démocratie.

Le parlement ougandais a approuvé l'année dernière des modifications à la constitution pour supprimer la limite d'âge de 75 ans pour les candidats à la présidence.

Cette décision a permis au parti au pouvoir de présenter la candidature de M. Museveni, 74 ans, pour un sixième mandat.

Ses partisans affirment qu'il doit rester au pouvoir pour garantir la stabilité et promouvoir le développement économique.

Media playback is unsupported on your device
‘’Nous avons été battus par la police’’, témoigne un compagnon de Bobi Wine

Le président est inquiet ?

Par Catherine Byaruhanga, correspondante de la BBC en Ouganda

Bobi Wine aborde ce combat politique avec un mélange puissant de célébrité et d'attrait pour les jeunes.

Les jeunes représentent plus de 75% de la population ougandaise, et Bobi Wine est devenu non seulement leur leader, mais aussi un symbole des mouvements de jeunesse dans d'autres régions d'Afrique.

Mais le "président du ghetto" autoproclamé doit répondre à des questions épineuses.

Il n'a pas encore présenté un programme clair sur la manière dont il traitera les graves problèmes auxquels de nombreux Ougandais sont confrontés, notamment le chômage, les soins de santé et l'éducation.

On s'est également moqué de lui pour avoir mal interprété une question sur la politique fiscale dans une entrevue télévisée.

Il a répondu en publiant un single, Simple Fiscal, qui vise à améliorer la vie des Ougandais.

Il affirme qu'il est un leader et qu'il y a beaucoup d'Ougandais compétents qui peuvent s'occuper des questions techniques.

M. Museveni qui a qualifié son adversaire de chanteur de club semble pourtant se préparer pour la présidentielle.

Près de 18 mois avant les élections, le président est déjà en tournée dans le pays, distribuant des chèques à différents groupes d'intérêts dans le cadre de ce qu'il appelle l'Opération Création de richesse.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Bobi Wine de nouveau a été arrêté l'année dernière et jugé pour trahison

Sur le même sujet