Cinq médecins tués dans un raid aérien en Libye

Un médecin libyen dans une salle d'opération détruite lors de combats Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un médecin libyen dans une salle d'opération détruite lors de combats

Le porte-parole du ministère de la Santé du gouvernement d'union nationale accuse l'aviation du maréchal Khalifa Haftar d'être à l'origine de l'attaque, sans fournir de preuves.

Mais les forces pro-Haftar n'ont pas revendiqué cette frappe.

Les ambulances et les hôpitaux près des zones de combats au sud de Tripoli sont fréquemment la cible de frappes aériennes attribuées aux forces du maréchal Khalifa Haftar.

Lire aussi:

Le 16 juillet, l'hôpital de campagne d'al-Swani, à 25 km au sud de Tripoli, a été visé pour la deuxième fois depuis le début des combats meurtriers autour de la capitale.

L'homme fort de l'Est libyen mène depuis avril une offensive pour conquérir la capitale, où siège le gouvernement d'union nationale

Les combats aux abords de la capitale ont fait 1.093 morts et plus de 100.000 déplacés depuis le début de l'offensive du maréchal Haftar, selon un dernier bilan de l'OMS.

Ecouter aussi:

Media playback is unsupported on your device
A Tripoli, Haftar perçu comme un "Kadhafi en puissance"

Sur le même sujet

Lire plus