Au Bénin, c'est la période des ignames !

Des clients d'un restaurant en train de déguster un plat de "pâte" fait à base de farine d'ignames séchées. Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Des clients d'un restaurant en train de déguster un plat de "pâte" fait à base de farine d'ignames séchées.

L'igname est l'un des aliments de base au Bénin, surtout dans le Nord et le Centre où ce tubercule est carrément considéré comme un aliment consacré, notamment à Savalou.

Dans cette partie du pays, le 14 août de chaque année, la cour royale consulte l'oracle pour l'autorisation de la "nouvelle Igname".

Sur tout le reste de l'année, le tubercule est consommé sous diverses formes: bouilli, pilé, frit, semoule, farine transformé en pâte etc.

Je vous emmène dans les restaurants et rues de Cotonou pour vous présenter l'igname béninoise sous toutes ses formes.

Lire aussi:

Bénin: des chenilles menacent le maïs

Manger des légumes pour éviter le cancer du colon

Voici un plat d'igname pilée appelée "Agoun", accompagnée de sauce arachide et viande de mouton.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Ce plat coûte environ 8 $ US dans un restaurant de référence en matière d'igname pilée à Cotonou.

Laissez-moi vous montrer les différentes étapes par lesquelles l'igname passe avant d'arriver dans votre assiette sous cette forme.

D'abord, les ignames sont vendues dans les marchés de la ville.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Un étalage d'ignames au grand marché Dantokpa. Les prix des tas varient de 1.200 à 2.500 F CFA (environ 5$ US)

Une fois achetée, l'igname doit être bouillie avant d'être pilée.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Dans un restaurant, une femme fait bouillir des ignames avant de les piler.
Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Des morceaux d'ignames en train de bouillir.

Lire aussi:

Une cheffe kenyane 'bat le record du marathon de cuisine'

Comment les tâches domestiques ont transformé un homme violent

Puis les morceaux d'ignames, fraichement bouillis, sont pilées. Ici, dans un restaurant, les employées doivent s'y mettre à deux pour bien piler ce tubercule très prisé à Cotonou, au Bénin.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Des employées du restaurant en train de piler les ignames bouillies.

Du pilon, cette "pâte" est ensuite servie aux clients.

Lire aussi:

Bien manger et faire du sport, c'est mieux vivre

Cinq "super-aliments" bons pour vous et pour la planète !

Autre forme sous laquelle les Béninois aiment déguster les ignames : les frites.

Ici, une vendeuse frit des ignames. Le fameux "Tevi kpo Ata kpo" ce qui veut dire "igname plus beignet" est considéré comme le goûter par excellence des Béninois.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Une vendeuse en train de frire des ignames.

Les ignames et les beignets(à l'extrême gauche) sont souvent exposés dans ce genre de vitrines dans la ville de Cotonou.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Les ignames et les beignets exposés dans ces vitrines à Cotonou

Comment les Béninois mangent les frites d'igname ? Par exemple, avec une omelette, comme sur la photo ci-dessous.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Un plat d'igname avec omelette.

Lire aussi:

Combien d'œufs devrions-nous manger par semaine ?

La nourriture peut-elle améliorer votre vie sexuelle ?

Autre forme d'ignames, les cosettes d'igname, c'est à dire des ignames séchées qui permettent de produire la farine d'ignames.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Des ignames séchées qui permettent de produire la farine.

Une fois achetée, les cosettes d'ignames peuvent être moulues pour en faire une farine. Ci-bas, la farine vendue dans un marché secondaire à 1.000 francs CFA le kilo.

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption L'igname peut être séchée et moulue pour en faire une farine.

Lire aussi:

La nourriture peut-elle améliorer votre vie sexuelle ?

Un régime méditerranéen 'peut aider à prévenir la dépression'

A quoi peut bien nous servir cette farine ? Nous pouvons cuisiner la "pâte noire" appelée aussi "teloubo".

Copyright de l’image BBC/Rachida Houssou
Image caption Pâte noire appelée encore "teloubo" mise dans des sachets en plastiques pour garder la chaleur.

Ce met c'est le Wassa Wassa proposé par un restaurant de Cotonou. Il s'agit d'une forme de couscous obtenue à partir de la farine d'igname. Le Wassa est un repas du nord qui se consomme avec du piment en poudre. L'accompagnement est au choix.

Copyright de l’image Facebook : restaurant mille et une bouillie
Image caption Le wassa wassa proposé par un restaurant de Cotonou avec du poulet.

A écouter:

Media playback is unsupported on your device
Chef Christian Abegan: "Quand on met trop d'épices dans des plats, on donne trop de renseignements nocifs au foie"

Lire plus