Au Kenya, on n'ira pas au bar ce weekend

Le ministre de l'Intérieur, Fred Matiang'i, a ordonné la fermeture des bars, ce weekend. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le ministre de l'Intérieur, Fred Matiang'i, a ordonné la fermeture des bars, ce weekend.

Les bars seront fermés tôt ce samedi et le resteront durant tout le weekend, une décision censée faciliter le recensement de la population qui va durer une semaine à compter de ce samedi 24 août, selon les autorités kényanes.

"Nous fermerons tous les bars (…) pour permettre le recensement", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Fred Matiang'i.

Selon lui, le but de l'exercice est d'obtenir des données fiables et détaillées sur la taille et la répartition de la population du pays.

La fermeture des bars est commentée sur les réseaux sociaux, beaucoup de Kényans faisant part de leur "déception" causée par cette mesure.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les Kényans se donnent souvent rendez-vous dans les bars pour boire et se divertir.

Certains propriétaires de bars estiment que la décision du gouvernement leur fera subir des pertes.

La décision sera l'occasion pour les "familles d'être ensemble" durant le weekend, a réagi le gouverneur de Machokos, ville située à 63 kilomètres au sud-est de Nairobi, la capitale du pays.

Lire aussi :

Expulsée du parlement à cause de son bébé

Au Kenya, la taxe sur le logement est suspendue

Les marchés, les magasins, les usines et les chantiers de construction ont également été priés de ne pas fonctionner au cours du weekend.

Le service national chargé du recensement de la population va mobiliser 138.572 agents, qui seront assistés de 22.268 superviseurs.

Il est demandé aux Kényans d'ouvrir leur maison aux agents de recensement.

Sur le même sujet