Qui sont les femmes du premier gouvernement Tshisekedi ?

Felix Tshisekedi a un gouvernement sept mois après son investiture. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Felix Tshisekedi a son premier gouvernement, sept mois après son investiture.

Le Premier ministre du Congo a annoncé un nouveau gouvernement ce lundi avec 13 femmes.

Le gouvernement comprend 83% d'hommes et 17% de femmes, essentiellement de nouvelles figures politiques peu connues du grand public comme les 3/4 de cette nouvelle équipe.

Le pourcentage de femmes est encore "faible" reconnait Ilunga Ilunkamba, "mais il est équilibré par l'importance des portefeuilles attribués aux femmes", a-t-il ajouté.

L'exécutif aura une femme vice-premier ministre, Elysée Munembwe Tamukumwe, chargée du plan.

Lire aussi :

La RDC a un nouveau gouvernement

Accord de partage du pouvoir entre Tshisekedi et Kabila en RDC

Elysée Munembwe Tamukumwe est passée par la case rébellion au début des années 2000 (au RCD, un mouvement soutenu par Kigali). Elle s'est ensuite rapprochée de Kabila, se voyant confiée plusieurs responsabilités. Cette "vielle routière" de la politique, est membre du Front commun pour le Congo (FCC) la plateforme de l'ex-président. Son dernier poste était questeur de l'Assemblée nationale durant la précédente législature. Elle est élue de Walikale dans le Nord-Kivu.

Marie Tumba Nzeza, une personnalité peu connue du grand public, sera la nouvelle cheffe de la diplomatie congolaise. Jusque là, elle était secrétaire générale adjointe de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti du président Félix Tshisekedi.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le gouvernement comprend 17% de femmes.

La députée Nene Nkulu Ilunga est la nouvelle ministre du travail. Jusque là elle était cadre de l'AFDC, un parti de la mosaïque kabiliste. Mais depuis que Bahati Lukwebo, le chef de ce parti est entré en dissidence contre le camp Kabila, Nene Nkulu est restée fidèle à l'ex chef de l'Etat, allant jusqu'à désavouer son mentor... Il semble que sa nomination comme ministre soit une sorte de "récompense" à sa "trahison", selon notre correspondant à Kinshaha, Poly Muzalia.

Acacia Bandubola Mbongo, une congolaise de la diaspora, jusqu'ici vice-présidente de la section Ile-de-France de l'UDPS, pilotera l'économie nationale.

Lire aussi :

En RDC, Tshisekedi nomme un Premier ministre

Félix Tshisekedi confronté à la grogne sociale

Yollande Ebongo Bosongo, ministre de la fonction publique, a été auparavant directrice adjointe du Cabinet du Gouverneur de la province de Tshopo.

Alpha Denise Lupetu Tshilumbayi, présidente nationale des femmes membres de l'UDPS, sera vice-ministre des mines.

Les nominations doivent être approuvées par l'Assemblée nationale.

Liste des femmes ministres du premier gouvernement Tshisekedi

Vice-premiers ministresElysée Munembwe Tamukumwe : vice-première ministre, ministre du plan Ministres d'ÉtatMarie Tumba Nzeza : ministre des affaires étrangèresNene Nkulu Ilunga : ministre du travail, de l'emploi et des affaires sociales Béatrice Lomeya Atilite : ministre du genre, de la famille et de l'enfanceMinistresYollande Ebongo Bosongo : ministre de la fonction publiqueAcacia Bandubola Mbongo : ministre de l'économie nationaleRose Boyata Monkaju : ministre des affaires socialesJaqueline Penge Sanganyoi : ministre au cabinet du Premier ministreMinistres déléguésIrène Esambo Diata : ministre déléguée chargée des personnes handicapées et autres personnes vulnérablesVice-ministresAlpha Denise Lupetu Tshilumbayi : vice-ministre des minesJeanne Ilunga Zaina : vice-ministre de l'environnementLiliane Banga Lwaboshi : vice-ministre de l'enseignement supérieur et universitaire