Des défenses d'éléphants saisies au Tchad

La direction nationale de la garde forestière et faunique a déclaré à la BBC qu'environ une trentaine d'éléphants ont été tués ces deux dernières années Copyright de l’image Getty Images
Image caption La direction nationale de la garde forestière et faunique a déclaré à la BBC qu'environ une trentaine d'éléphants ont été tués ces deux dernières années

Six personnes accusées de braconnage ont été arrêtées dans le Mayo Kebbi ouest, au sud-ouest du Tchad en possession de défenses d'éléphants et d'armes de guerre.

Deux armes de guerre et des minutions ont également été saisies.

L'opération a été menée par la garde forestière et faunique à environ 450 kilomètres au sud -ouest de la capitale Tchadienne.

Lire aussi : Le braconnage peut-il sauver des éléphants ?

Selon les individus appréhendés, le kilogramme d'ivoire peut se vendre à 35 000 FCFA.

Les autorités parlent d'un démantèlement d'un réseau de trafic d'ivoire.

Lire aussi : Le Botswana ré-autorise la chasse à l'éléphant

Le procureur de la république près le tribunal de grande instance qui s'est saisi de l'affaire, parle d'une destruction de la biodiversité.

La direction nationale de la garde forestière et faunique a déclaré à la BBC qu'environ une trentaine d'éléphants ont été tués ces deux dernières années par des braconniers au Tchad.

Sur le même sujet

Lire plus