Île Maurice : un message prêté au pape François fait polémique

Yasine Mohabuth, Port-Louis, BBC Afrique

Le message en créole du pape François, qui est jugé offensant à l'Île Maurice. Copyright de l’image Yasine Mohabuth/BBC
Image caption Le message en créole prêté au pape François et jugé offensant à l'Île Maurice.

Des internautes se sont élevés contre cette campagne, estimant que l'un de ses messages de sensibilisation est offensant. Leurs réactions ont poussé le diocèse de Port-Louis à arrêter la campagne.

"Le pape a dit…" C'est le teaser qu'on pouvait lire sur des billboards et dans les médias, pour la campagne de sensibilisation menée par le diocèse de Port-Louis en prélude à la visite, lundi à l'Île Maurice, du guide de l'Eglise catholique.

Les responsables du diocèse se sont associés au collectif citoyen Maurice Environnement.

Le teaser "Le pape a dit…" a été suivi de messages de sensibilisation sur la crise écologique.

Mais l'un des messages en créole du pape, qui demande de jeter les ordures dans la poubelle, est jugé offensant et de mauvais goût par des fidèles catholiques de l'Île Maurice.

Lire aussi :

Le Pape refuse de séjourner dans "un hôtel cher" au Mozambique

Le pape François soutient le Pacte mondial pour les migrations

Ton Rolo, un célèbre animateur de radio, a réagi au message de sensibilisation.

Son coup de gueule sur Facebook n'a pas laissé indifférents les internautes.

"J'ai vu quelque chose sur la route, qui m'a mis rouge de colère. Sur des billboards, on voit le pape jongler avec un papier à la poubelle. C'est surtout l'idée de poubelle qui a choqué. Est-ce que le pape vient à l'Île Maurice pour passer le message de jeter les ordures à la poubelle. Où sont les catholiques ? Il faut mettre un frein à cela", a dénoncé l'animateur de radio.

Ses propos se sont répandus comme une traînée de poudre, et plusieurs personnes ont exigé que les affiches soient enlevées dans les plus brefs délais.

"Je regrette que quelques sensibilités soient heurtées"

Selon le diocèse de Port-Louis, la campagne de sensibilisation est menée dans le but d'inviter les habitants de l'Île Maurice à mieux protéger la nature.

Mais en raison de la levée de boucliers engendrée par les messages de sensibilisation, le père Jean-Maurice Labour, vicaire général et responsable de la communication du diocèse de Port-Louis, a fait machine arrière. Il a présenté au public les excuses du diocèse.

Lire aussi :

A Madagascar, le pape François alerte sur les méfaits de la déforestation

Le pape François encourage les Mozambicains à 'nourrir la paix'

"Au numéro 211 de ses encycliques (lettres solennelles du pape adressées aux fidèles), il parle carrément de la question des déchets. J'ai pris la responsabilité, pour le diocèse de Port-Louis, en partenariat avec cette ONG, de faire cette campagne. Je regrette que quelques sensibilités soient heurtées par les moyens utilisés", s'est excusé Jean-Maurice Labour.

"Aime ton environnement..."

"C'est très émotionnel sur les réseaux sociaux. Je le regrette. Mais le message de l'environnement demeure le message de la crise écologique, des habitudes que nous devons changer. Je voudrais m'excuser auprès de ceux qui se sentent heurtées dans leurs sensibilités", ajoute-t-il.

A noter que d'autres messages véhiculés lors de la campagne n'ont pas été jugés offensants. C'est le cas des messages suivants : "La nature ne pardonne jamais", "Aime ton environnement comme toi-même".