L'ex-ministre de la santé de RDC comparait devant la cours de cassation

Oly Ilunga. Photo: 15 July 2019 Copyright de l’image AFP/Getty Images
Image caption Oly Ilunga denies the accusation that he mismanaged funds meant to be used to fight the Ebola epidemic

Les avocats de l'ancien ministre de la Santé de la République démocratique du Congo, Dr Oly Ilunga, les autorités congolaises l'ont accusé d'avoir mal géré 4,3 millions de dollars US de fonds alloués à la lutte contre le virus Ebola.

Mais ils ont souligné qu'il nie avoir commis des actes répréhensibles, affirmant que près de la moitié de l'argent en question a été dépensé après sa démission en juillet.

Il doit comparaître lundi devant la cours de cassation.

Une déclaration indique qu'il existe des documents prouvant que le reste de l'argent a été dépensé exclusivement pour combattre le virus.

Le Dr Ilunga a été arrêté samedi.

La police a déclaré qu'elle l'avait arrêté parce qu'elle disposait d'informations selon lesquelles il avait l'intention d'échapper aux poursuites judiciaires et de quitter le pays.

Dr Ilunga a nié les allégations de la police selon lesquelles il tentait de fuir la RDC.

A lire aussi

L'ex-ministre congolais de la santé en garde à vue

Le ministre de la Santé de la RDC démissionne

Ebola : forte controverse autour du nouveau vaccin

Les congolais "seront des cobayes pour Ebola"

Lorsque M. Ilunga a démissionné de son poste de ministre, il a critiqué la décision de le démettre de ses fonctions de chef de l'équipe d'intervention contre Ebola et de le remplacer par un comité proche de la présidence.

Dans sa lettre de démission de juillet, le Dr Ilunga a critiqué le projet de l'Organisation mondiale de la santé d'utiliser un vaccin non homologué contre Ebola.

L'approvisionnement du vaccin précédent était insuffisant et les experts de la santé ont soutenu qu'un autre vaccin, qui n'avait pas été testé à grande échelle, devrait être utilisé.

Dr Ilunga a déclaré que le vaccin précédent était le seul dont l'efficacité clinique avait été prouvée.

Des donateurs étrangers ont fourni plus de 150 millions de dollars US pour combattre le virus Ebola en Dr Congo où plus de 2.000 personnes sont déjà mortes depuis le début de l'épidémie actuelle.

Media playback is unsupported on your device
Ebola: un traitement curatif en RDC