Six civils tués dans trois villages au Burkina Faso

Jeudi dernier, le porte-parole du gouvernement avait annoncé l'envoi de renfort dans cette partie du pays. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Jeudi dernier, le porte-parole du gouvernement avait annoncé l'envoi de renfort dans cette partie du pays.

Ils ont été tués dans la commune de Zimtanga à environ 125 kilomètres de Ouagadougou.

Selon des sources locales, ils ont été abattus par des hommes armés non identifiés.

Cette attaque intervient au lendemain de deux autres qui ont fait 10 morts dans deux villages de la commune de Bourzanga à environ 140 kilomètres au nord de la capitale.

Lire aussi : 18 morts suite à la consommation d'aliments contaminés aux pesticides au Burkina Faso

Les corps de certaines victimes ont été retrouvés dans des champs après le passage des assaillants.

Des sources locales indiquent à la BBC que plusieurs motos ont été emportés et d'autres incendiés.

Des animaux ont également été emportés ajoutent les mêmes sources.

Lire aussi : 20 ans de prison pour Diendéré, 10 ans pour Bassolé

La région où se déroulent ces attaques est située sur l'axe Ouagadougou-Djibo, la voie qui mène au nord.

Les deux communes touchées sont à moins de 150 km de Ouagadougou.

Le 19 septembre dernier, des hommes armés avaient dynamité un pont qui relie Arbinda à Dori.

Jeudi dernier, le porte-parole du gouvernement avait annoncé l'envoi de renfort dans cette partie du pays.

Sur le même sujet

Lire plus