Rapatriement de réfugiés congolais en Angola

Le 23 août dernier, un accord tripartite sur le retour volontaire avait été conclu entre le HCR, la RDC et l'Angola Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le 23 août dernier, un accord tripartite sur le retour volontaire avait été conclu entre le HCR, la RDC et l'Angola

L'ONU a annoncé, mardi, qu'elle allait faciliter le retour de quelque 4000 réfugiés congolais vivant en Angola.

Ces Congolais qui avaient fui la violence dans la région du Kasaï, entre 2016 et 2017, vont regagner volontairement leurs localités car ''les combats entre groupes armés y ont diminué et les conditions de sécurité se sont améliorées'', affirme le porte-parole du HCR.

Lire aussi : D'un camp de réfugiés somaliens au Parlement européen

Un premier groupe composé de quelques centaines de réfugiés sera rapatrié, dès cette semaine.

Le 23 août dernier, un accord tripartite sur le retour volontaire avait été conclu entre le HCR, la RDC et l'Angola.

Dans la foulée, certains réfugiés ont regagné le pays sans l'aide des ONG.

Selon le HCR, environ 12.000 réfugiés congolais, dont près de 7.000 enfants, sont rentrés spontanément en RDC, depuis le 18 août dernier.

Lire aussi : Plus de 70 millions de réfugiés et de déplacés internes dans le monde

Bien que les combats entre groupes armés se soient calmés, certains réfugiés ne savent toujours pas dans quelles conditions ils trouveront leurs maisons.

Certains refusent donc de rentrer chez eux et s'installent ailleurs parcequ'ils craignent un retour de la violence intercommunautaire.

Lire plus