"J'ai écrit un livre avec des personnages noirs pour ma fille"

Vese Aghoghovbia Wolu et sa fille Philly Copyright de l’image Vese Aghoghovbia Wolu
Image caption Vese Aghoghovbia Wolu déclare qu'elle ne voulait pas que sa fille ait l'expérience qu'elle avait avec les livres.

Une mère a représenté sa fille dans un livre d'images sur l'identité, l'amour et l'acceptation car durant son enfance, elle avait du mal à trouver des enfants noirs dans les livres.

Vese Aghoghovbia Wolu a écrit "Who Do I See in The Mirror?". "Qui est-ce que je vois dans le miroir ?".

Un livre qu'elle a écrit pendant son congé de maternité, un cadeau à Philly sa fille .

L'ingénieur agréé de Buckhurst Hill, dans l'Essex, a déclaré que la réaction à sa publication avait été "incroyable".

"Des gens de différents milieux, et pas seulement de la communauté noire, ont dit que la diversité est si importante", a-t-elle dit.

Copyright de l’image Philly and Friends
Image caption Philly était un bébé quand sa mère a eu l'idée du livre.

La jeune femme de 31 ans a dit qu'elle lisait avec voracité quand elle était enfant au Nigéria, mais qu'elle ne se souvenait d'aucun livre avec des enfants qui lui ressemblaient.

"Je ne voulais pas que ma fille vive cette expérience ", explique-t-elle.

"Je voulais qu'elle se voie dans les livres comme elle méritait d'être appréciée pour ce qu'elle est", a précisé Vese Aghoghovbia Wolu.

Son expérience est étayée par des recherches.

Lire aussi

Elles se font passer pour des Noires

Un Musée des civilisations noires à Dakar

La Civilisation noire exposée à Dakar

En 2018, les chiffres du Centre for Literacy in Primary Education (CLPE) ont montré que sur les 9115 livres pour enfants publiés au cours des 12 derniers mois, 4 % seulement mettaient en vedette des personnages noirs et des minorités ethniques (BAME).

Dans une interview accordée à la BBC en avril, Sharna Jackson, journaliste pour enfants noirs, a déclaré que "tous les enfants ont besoin de se voir et de voir les autres se refléter dans la culture.

"La représentation mène à l'empathie. Cette visibilité est extrêmement importante", soutient-elle.

Copyright de l’image Philly and Friends
Image caption Le livre montre Philly avec des enfants de différents milieux dans des illustrations d'Irene Omiunu

N'ayant jamais écrit de livre, Aghoghovbia Wolu expliqué que l'inspiration lui est venu un jour au réveil quand elle s'est regardée dans le miroir et qu'elle a réalisé qu'elle était unique, de ses cheveux frisés à ses jambes fortes.

Wolu, signale qu'elle est "beaucoup plus" que son apparence physique, et surtout qu'elle a "un bon cœur et un esprit curieux".

"Quand j'ai mis le livre sur Instagram, les gens ont dit: c'est incroyable, c'est tellement nécessaire pour les enfants", a ajouté Mme Aghoghovbia Wolu.

"Certains d'entre eux avaient vécu la même expérience que moi. Ils voulaient voir la diversité dans les livres tout en essayant d'enseigner aux enfants l'amour et l'acceptation. Il s'agit d'être quelqu'un de bien et c'est un message pour tout le monde", conclut-elle.

Son expérience pourra inciter d'autres auteurs à lui emboîter le pas.

Lire plus