Les femmes enceintes se mettent au sport au Rwanda

Séance de marche pour les femmes enceintes
Image caption Séance de marche pour les femmes enceintes

Le Rwanda a décidé de lancer des exercices physiques publics pour les femmes enceintes.

Plus d'une centaine de femmes ont participé à la première session des exercices physiques publics dans la capitale, Kigali, ce week-end.

Selon les organisateurs, ce programme de bien-être vise à faire tomber les mythes et autres préjugés sur le corps des femmes enceintes.

Les participantes ont déclaré à la BBC qu'elles ont apprécié ce moment, encourageant les autorités à pérenniser cette initiative.

A lire aussi

Dépression mentale: 'je n'aurais pas gardé le bébé'

'Je ne peux pas accoucher dans mon village'

19 femmes libérées "d'usines à bébés" à Lagos

Les hommes sont-ils prêts à prendre la pilule?

Nelson Mukasa, dirigeant d'une organisation non gouvernementale locale à l'origine de cette session d'éducation physique, a déclaré que de nombreuses personnes au Rwanda pensent que lorsqu'une femme tombe enceinte, elle doit cesser tout effort physique.

"Les gens doivent savoir que l'inactivité est très risquée pour son corps et pour l'enfant qu'elle porte", a déclaré M. Mukasa.

Juste après la séance, Libérée Uwizeyimana -enceinte de huit mois- a déclaré à la BBC qu'elle n'avait jamais fait d'exercice pendant sa grossesse.

"Je suis très fatiguée parce que je ne suis pas habituée à cela, mais je suis aussi heureuse de m'entraîner avec d'autres femmes enceintes", a-t-elle dit.

Image caption Exercice d'étirement en groupe

Ruth Ntukabumwe, qui est enceinte de sept mois, a dit qu'elle voulait participer à d'autres séances.

"C'est une très bonne chose, je me suis entraînée, je me suis sentie détendue et le mouvement de l'enfant m'a fait me sentir très bien", dit-elle.

Dr Jean Nyirinkwaya, gynécologue à Kigali, recommande le sport à toutes les femmes enceintes qui visitent sa clinique privée.

"La marche, la natation et les étirements n'ont pas d'impact négatif sur elles", a déclaré Dr Nyirinkwaya.

L'organisateur de l'événement a déclaré qu'il avait choisi des exercices qui n'auraient pas d'effet négatif sur les femmes enceintes.

Il a également invité les hommes à accompagner leurs épouses pendant les sessions.