Kanye West : "Je suis le plus grand artiste de tous les temps"

Kanye West dresse son portrait d'homme sauvé par la religion. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Kanye West dresse son portrait d'homme sauvé par la religion.

S'il y a une chose dont le rappeur américain n'a jamais manqué, c'est la confiance. Il dit être un "génie créatif" et affirme que sa "musique est parfaite".

"Je suis sans aucun doute le plus grand artiste de tous les temps", déclare-t-il à la radio Apple Music.

Le rappeur américain, qui a embrassé le christianisme, devient le prophète du "gospel rap" qu'il a ressuscité avec son nouvel album, "Jesus is King", sorti vendredi.

Cet album souligne la relation complexe entre le rap et le gospel, deux styles en apparence contradictoires, mais enracinés dans la même culture afro-américaine.

Rap et chants religieux ont déjà cohabité, sous le nom de "gospel rap".

Lire aussi :

Ne l'appelez plus Kanye West mais "Ye"

Dans cette nouvelle production musicale de 11 morceaux, la superstar du rap dresse son portrait d'homme sauvé par la religion.

Son style est reconnaissable parmi mille, mais jamais Kanye West n'avait teinté son rap d'autant de ces chants religieux.

"Utilise ce gospel comme protection / Le chemin est long vers le ciel", chante-t-il dans "Use This Gospel", le dixième titre de l'album, accompagné du saxophoniste Kenny G.

Le genre est apparu dans les années 1980, peu de temps après le hip-hop, mais il a peiné à se frayer un chemin, car étant peu soutenu par l'industrie et écrasé par un "gangsta rap" de plus en plus prédominant.

Kanye West avait déjà tenté de raviver ce savoureux mélange des genres.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Kanye West dit être un "génie créatif".

Le designer de mode et mari de Kim Kardashian chantait en 2004 son amour pour la religion dans "Jesus Walks" et avait été épaulé, dans cette quête, par un autre artiste de Chicago, Chance the Rapper.

Mais avec son neuvième album, le "gospel rap" semble comme ressuscité.

La vocation religieuse de Kanye West a fait l'objet de plusieurs critiques, certains n'y voyant pas plus qu'un coup de com' et l'occasion de vendre sa marque de chaussures lancée avec le partenariat d'Adidas, lors de ses concerts dominicaux.

Lire aussi :

Kanye West veut enregistrer son nouvel album en Afrique

Kanye West a "juste besoin d'un peu de repos"

Mais pour d'autres observateurs, la poussée de foi dont témoigne l'artiste serait profondément liée à ses tumultes récents, notamment ses échauffourées avec certains journaux et son soutien controversé à Donald Trump.

Il annonce qu'un dixième album inspiré de ces messes du dimanche pourrait tomber à Noël.

"Plus je suis au service de Dieu, plus je me vide la tête et je laisse Dieu conduire et m'utiliser comme il l'entend", a justifié Kanye West dans une interview à la radio Apple Music.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Kanye West et son épouse, Kim Kardashian

Pendant qu'ils travaillaient sur l'album, Kanye West a demandé à certains de ses collaborateurs de ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage.

"Certaines personnes se noient dans la drogue, et je me noie dans ma dépendance, qui était le sexe", affirme-t-il, parlant de la façon dont il se sentait accro à la pornographie après avoir vu, pendant sa jeunesse, un numéro du magazine Playboy, qui appartenait à son père.

Lire aussi :

Will.I.Am : "Kanye West est un ignorant"

Kanye West: "l'esclavage était un choix"

Kanye West a également commenté sa querelle avec le rappeur canadien Drake.

"Dieu est drôle. Drake habite à quatre rues de chez moi. Cela vous montre que Dieu a le sens de l'humour", affirme-t-il, ajoutant qu'il se rend parfois à pied chez les Drake.

"Tu ne peux pas être au service de Dieu et être en colère contre ton frère", philosophe Kanye West.

Sur le même sujet