A la rencontre des habitants de Tambacounda

Gagnesseri Seck, serveuse

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Gagnesseri Seck, serveuse

Composé de 200 portraits, Peuple de Tamba, du photographe italien Giovanni Hänninen, représente les habitants de Tambacounda, la plus grande ville de l'est du Sénégal et le point de départ de nombreux migrants qui se rendent en Europe.

Hänninen a voulu représenter les différents professionnels - médecins, banquiers, enseignants et agriculteurs - dans leur environnement de travail pour souligner leur rôle et leur contribution à la société, afin de contrer ce qu'il perçoit comme un "reportage négatif et chiffré sur la migration".

"J'ai décidé de présenter les photographies en grand format pour montrer les gens de ce projet à l'échelle humaine et créer ainsi un rapport avec le spectateur ", explique Hänninen.

"Ils sont comme nous, avec leur passé, leur présent et leurs aspirations pour l'avenir. Ils représentent l'histoire de tout le monde."

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Adama Wade, directeur de banque

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Mbaye Ndong, footballeur

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Mariama Ousmane Cissokho, productrice d'arachides

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

ldrissa Sidibé, apiculteur

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Bernadette Thérèse Ngoné Thiaw, étudiante

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Adamo Diallo, productrice de coton

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Cheikh Faye, vendeur de chaussures

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

ldiatou Cissokho, bonne

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Les portraits des gens de Tamba ont été exposés publiquement sous forme de grandes estampes collées sur les murs dans les rues de différentes villes. Ici, l'une des photos est accrochée au-dessus d'une rue de Dakar.

Crédit photo, Giovanni Hänninen

Légende image,

Les photos ont également été exposées dans des villes européennes, y compris Paris et Berlin, ainsi qu'ici à Milan.

La Fondation Albers et Le Korsa exposeront une sélection de photographies au salon d'art et de design AKAA (Also Known as Africa) à Paris, du 8 au 11 novembre 2019.'