Le Botswana, berceau de l'homme moderne

Pan de Makgadikgadi, Botswana, Afrique Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le paysage est beaucoup plus sec aujourd'hui

Les scientifiques ont localisé la patrie de "l'homme moderne" dans une région située au sud du fleuve Zambèze.

La région est maintenant dominée par des marais salants, mais elle abritait autrefois un énorme lac, qui pourrait avoir été notre berceau il y a 200 000 ans.

Nos ancêtres s'y sont installés pendant 70 000 ans, jusqu'à ce que le climat local change, ont avancé les chercheurs.

Selon, eux, ils ont commencé à se déplacer au fur et à mesure que des couloirs verts fertiles se créent, ouvrant la voie à de futures migrations hors d'Afrique.

A lire aussi:

Quel singe avancé était l'ancêtre direct de l'humanité ?

Media playback is unsupported on your device
L'homo sapiens, l'ancêtre de l'homme moderne, n'était pas seul

"Il est clair depuis un certain temps que les humains anatomiquement modernes sont apparus en Afrique il y a environ 200 000 ans ", a déclaré le professeur Vanessa Hayes, généticienne au Garvan Institute of Medical Research en Australie.

"Ce qui a été longuement débattu, c'est le lieu exact de cette émergence et de la dispersion subséquente de nos premiers ancêtres", a -t-elle ajouté.

Les conclusions du professeur Hayes ont toutefois suscité le scepticisme d'autres chercheurs dans ce domaine.

Havre de Lakeland

La zone en question se trouve au sud du bassin du Zambèze, dans le nord du Botswana.

Les chercheurs pensent que nos ancêtres se sont établis près de l'immense système lacustre de l'Afrique, connu sous le nom de lac Makgadikgadi, qui est maintenant une région de vastes plaines salées.

A lire aussi:

La doyenne de l'humanité meurt à 117 ans

Media playback is unsupported on your device
L'ancêtre des Britanniques avait était un noir aux yeux bleus

"C'était une zone extrêmement vaste, elle aurait été très humide, très luxuriante ", a déclaré le professeur Hayes pour qui, "elle aurait fourni un habitat convenable pour les humains et la faune modernes."

Après y être resté pendant 70 000 ans, les gens ont commencé à émigrer. L'évolution des précipitations dans la région a entraîné trois vagues de migration il y a 130 000 et 110 000 ans, sous l'effet de l'ouverture de corridors de terres vertes et fertiles.

Copyright de l’image Chris Bennett, Evolving Picture, Sydney, Australia
Image caption Le professeur Hayes apprend à faire du feu avec les chasseurs de Jul'hoansi dans le grand Kalahari de Namibie.

Les premiers migrants se sont aventurés vers le nord-est, suivis d'une deuxième vague de migrants qui ont voyagé vers le sud-ouest et une troisième population est restée dans le pays d'origine jusqu'à aujourd'hui.

Ce scénario est basé sur le traçage de l'arbre généalogique humain en utilisant des centaines d'échantillons d'ADN mitochondrial (le morceau d'ADN qui passe de la mère à l'enfant le long de la lignée maternelle) d'Africains vivants.

A lire aussi:

AfSud: un ancêtre de l'homme dévoilé

Media playback is unsupported on your device
Homo sapiens: la découverture qui impose une révision des manuels d'histoire

En combinant la génétique avec la géologie et les simulations de modèles climatiques par ordinateur, les chercheurs ont pu brosser un tableau de ce qu'aurait pu être le continent africain il y a 200 000 ans.

Reconstituer l'histoire humaine

Cependant, l'étude, publiée dans la revue Nature, a été accueillie avec prudence par un expert, qui estime qu'on ne peut pas reconstruire l'histoire des origines humaines à partir de l'ADN mitochondrial seul.

D'autres analyses ont donné des réponses différentes avec des découvertes de fossiles faisant allusion à une origine d'Afrique de l'Est.

Chris Stringer, du Natural History Museum de Londres, qui n'est pas lié à l'étude, a déclaré que l'évolution de l'Homo sapiens était un processus complexe.

A lire aussi:

Que sont les embryons mi-homme mi-animal dont le Japon a autorisé la création ?

Le singe, une viande très prisée en Centrafrique

"On ne peut pas utiliser les distributions mitochondriales modernes pour reconstruire à elles seules un lieu unique d'origine humaine moderne ", a-t-il déclaré à la BBC.

Pour lui, "c'est exagéré parce qu'on ne regarde qu'une infime partie du génome, donc ça ne peut pas vous donner toute l'histoire de nos origines."

Ainsi, il aurait pu y avoir beaucoup de pays d'origine, plutôt qu'un seul, qui n'ont pas encore été délimités.

Les grandes étapes de l'évolution de l'histoire de l'humanité

  • il y a 400 000 ans : Les Néandertaliens - nos cousins évolutionnaires - commencent à apparaître et à se déplacer en Europe et en Asie.
  • Il y a 300 000 à 200 000 ans :L'homo sapiens - l'homme moderne - apparaît en Afrique
  • Il y a 50 000 à 40 000 ans : Les humains modernes atteignent l'Europe.

Lire plus