Facebook démantèle une opération de désinformation russe en Afrique

Un usager devant le logo de Facebook Copyright de l’image Getty Images
Image caption Image du réseau social Facebook

Une vaste campagne de désinformation sur Facebook visant huit pays d'Afrique a été initiée à partir de la Russie, indique le réseau social.

Des comptes, pages et groupes concernés, présents sur Facebook mais aussi sur Instagram, étaient liés "à des entités associées" à Yevgeniy Prigozhin, un proche du président russe.

Facebook dit avoir supprimé les comptes créés pour cette campagne.

Au total, Facebook a supprimé 35 comptes, 53 pages, 7 groupes.

Instagram, une application qui appartient à Facebook, a elle fait disparaitre 5 comptes de son réseau.

Quelques 475 000 utilisateurs suivaient les comptes incriminés.

Lire aussi:

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le financier russe Yevgeniy Prigozhin

Sur ces groupes ou pages créés depuis la Russie circulaient des contenus qui étaient adaptés à chaque pays.

Toutes ces informations étaient à destination de certains pays africains.

La Côte d'Ivoire, la RDC, Madagascar, le Mozambique, la Centrafrique, le Cameroun, le Soudan et la Libye étaient visés.

"Chacune de ces opérations visait à créer des réseaux de comptes pour tromper les autres sur qui ils étaient et sur ce qu'ils faisaient. Bien que les personnes à l'origine de ces réseaux aient tenté de dissimuler leur identité et leur coordination, notre enquête a relié ces comptes à des entités associées au financier russe Yevgeniy Prigozhin, qui a déjà été inculpé par le ministère américain de la Justice", a déclaré Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de cyber-sécurité de Facebook.

Lire plus