Dans l'Est de la RDC, l'armée débute des opérations contre les groupes armés

Militaires FARDC en opération Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des militaires de l'armée congolaise en pleine opération dans l'est de la RDC

L'armée congolaise a annoncé jeudi à Beni (Nord-Kivu) avoir lancé des "opérations d'envergure" en vue d'éradiquer les groupes armés nationaux et étrangers actifs dans l'est de la République démocratique du Congo depuis un quart de siècle.

"Les forces armées de la RDC (FARDC) ont lancé depuis la nuit de mercredi à jeudi des opérations d'envergure pour combattre tous les groupes armés qui écument l'est du pays et déstabilisent la région des Grands Lacs", a déclaré à l'AFP le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole de l'armée.

"Les opérations ont été lancées à partir de Nyaleke (région de Beni) où l'artillerie a pilonné les positions rebelles dans les profondeurs. Les troupes au sol sont engagées depuis ce (jeudi) matin", a expliqué un porte-parole de l'armée dans la localité.

La région de Beni est la cible des nombreuses attaques des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) depuis 5 ans. Des centaines, voire un millier de civils, ont été tués depuis.

Lire aussi:

L'armée congolaise a envoyé aux médias une vidéo qui montre des chars tirant des obus vers la brousse et des militaires habillés en tenue des FARDC en train de prendre position sur une route en terre dans un village quasi désert, alors que des coups de feu sont entendus.

Il y a une semaine, l'armée congolaise et des troupes du Rwanda, du Burundi, de l'Ouganda et de la Tanzanie avaient décidé de "mutualiser" leurs efforts pour neutraliser plusieurs dizaines de groupes armés opérant dans l'Est congolais depuis plus de 25 ans.

Les Forces armées de la RDC, appuyées par les Casques bleus de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), mènent depuis des opérations militaires contre ces groupes, sans pouvoir les neutraliser.