Jumia quitte-t-elle le Cameroun ?

Des employés de Jumia lors d'une livraison (archives) Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des employés de Jumia lors d'une livraison (archives)

Au Cameroun, la plateforme de vente en ligne a réduit considérablement ses activités, alors que plusieurs médias locaux craignent que ce soit un pas vers la fermeture.

"Nous sommes arrivés à la conclusion que notre portail transactionnel tel qu'il est géré aujourd'hui n'est pas adapté au contexte actuel au Cameroun", a annoncé l'entreprise dans un communiqué repris par Reuters.

« A compter du 18 novembre 2019, Jumia opèrera uniquement son site de petites annonces au Cameroun. Vous pourrez continuer à faire des achats en ligne sur les sites deals.jumia.cm », a publié l'entreprise sur Facebook, mardi matin.

A lire aussi

Dans le pays, la nouvelle a surpris les internautes et suscité une floraison de réactions sur les réseaux sociaux, parfois teintées de nostalgie.

L'une des icônes de l'entrepreneuriat en technologie du pays, Rebecca Enochong, ne fera pas partie de ceux qui vont regretter l'entreprise. Souvent critique à l'égard de l'entreprise, elle a publié une série de réactions, qui ne sont pas passées inaperçues, sur Twitter.

Lire aussi:

« Ne jamais baisser les bras, ne jamais abandonner qu'importe les difficultés. Nous vous souhaitons une agréable semaine », exhortait encore Jumia Cameroun sur Twitter.

Il n'a pas fallu plus d'une semaine, après ce message, pour que l'entreprise souvent présentée comme l'Amazon africain baisse les bras sur une partie importante de ses activités au Cameroun.

Media playback is unsupported on your device
Bonnes en vente sur internet: le marché aux esclaves de la Silicon Valley

Lire plus