Un ministre condamné à 10 ans de prison en RDC

Une première sous l'ère Tshisekedi. Un ministre provincial condamné à une lourde peine Copyright de l’image AFP
Image caption Une première sous l'ère Tshisekedi. Un ministre provincial condamné à une lourde peine

C'est un ministre provincial en République démocratique du Congo, Dolly Makambo, qui a écopé de cette lourde peine

La Haute Cour militaire, a condamné hier Dolly Makambo ministre du gouvernement provincial de Kinshasa et des co-accusés, dans l'affaire du meurtre de l'administrateur gestionnaire du Centre de Santé Vijana.

Il y a quelques semaines, suite à une altercation intervenue dans cet hôpital basé à Kinshasa entre l'administrateur gestionnaire du centre et un groupe de collaborateurs du ministre provincial de l'intérieur de Kinshasa Dolly Makambo, un policier dans la garde du ministre aurait tiré à bout portant sur l'administrateur gestionnaire qui décède sur le coup.

Selon la presse congolaise, le policier accusé d'être l'auteur du meurtre, en fuite, a été condamné à perpétuité et dégradé.

Plus de 200 personnes en détention irrégulière libérées en RDC

Plus de 200 personnes en détention irrégulière libérées en RDC

La Haute Cour militaire a reconnu jeudi Dolly Makambo, ministre provincial de l'intérieur de la Kinshasa, coupable d'incitation à commettre un acte contraire au devoir et à la discipline. Les co-accusés du ministre provincial écopent des peines allant de deux à 10 ans de servitude pénale.

Un message du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), reçu par L' AFP, signale que La condamnation de Dolly Makambo "est tout à l'honneur de la justice, tout comme la célérité de ce procès. Des criminels en cravate comme Dolly, il y en a encore trop. Magistrats, armez-vous de courage!", a écrit le mouvement dans son message.

Lire plus