Nigeria : la Grande Bretagne décide de rendre au pays une sculpture lui appartenant.

Bronze cockerel Copyright de l’image Alamy
Image caption Le coq de bronze du Jesus College - semblable à celui-ci - va maintenant être rapatrié au Nigeria.

Un coq de bronze dont disposait l'Université de Cambridge sera rendu au Nigeria pays d'où il est originaire.

La sculpture avait été pillée lors d'un raid britannique. Le bronze du Bénin, connu sous le nom d'"okukor", a été "légué" au Jesus College en 1930 par un ancien officier de l'armée britannique.

En 2016, il a été retiré de l'exposition et le Groupe de travail sur l'héritage de l'esclavage (LSWP) a recommandé son retour.

A lire aussi:

Sonita Alleyne, directeur du Collège Jésus, a dit que l'Université ne cherchait pas à "effacer l'histoire".

Elle a dit que la décision a été prise après le travail "diligent et soigneux" du LSWP sur l'héritage de l'esclavage au Jesus College.

"Nous sommes une communauté honnête, et après une enquête approfondie sur la provenance du bronze du Bénin, notre travail est de chercher la meilleure façon d'avancer", a-t-elle ajouté.

Le LSWP, qui comprend des universitaires et des étudiants, a été créé plus tôt cette année par le collège pour étudier les liens historiques qu'il pourrait avoir avec la traite négrière.

Image caption Sonita Alleyne, directeur du Collège Jésus

Lire aussi:

Près de 1.000 bronzes ont été pris après l'occupation de Benin City, au Nigeria actuel, par les troupes impériales en 1897, selon le British Museum.

Environ 900 de ces artefacts sont conservés dans des musées et des collections du monde entier, dont le British Museum.

Le coq de bronze du Jesus College, offert par le capitaine George William Neville, dont le fils y avait été étudiant, était à l'honneur dans la salle à manger du collège.

Copyright de l’image Robert Edwards/Geograph
Image caption La statue de bronze du Bénin a été exposée bien en vue dans la salle à manger du collège.

Plus tôt ce mois-ci, des artefacts aborigènes pris en Australie il y a plus de 100 ans ont été restitués par le Manchester Museum.

Les dirigeants autochtones sont venus au Royaume-Uni pour réceptionner 12 objets, dont des artefacts cérémoniels sacrés et un vêtement fait de plumes d'émeu.

Aucune date précise n'a été donnée pour le retour de la statue, ni aucun détail sur la façon dont elle sera effectuée.

Media playback is unsupported on your device
Podcast Afrique Avenir à réécouter ici

Sur le même sujet

Lire plus