Un présumé groupe terroriste arrêté en Afrique du Sud

Des personnes tenant le drapeau de l'Afrique du Sud Copyright de l’image Getty Images

La police sud-africaine a arrêté trois membres du Mouvement national de résistance chrétienne pour un présumé complot terroriste.

Le chef des croisés autoproclamés Harry Knoesen et deux autres ont été retrouvés avec des armes à feu, des munitions et des explosifs.

Les trois suspects font face à des accusations de terrorisme.

A lire aussi:

Abdullah Haron, premier martyr musulman de l'apartheid

Où en est l'Afrique du Sud 25 ans après la fin de l'apartheid ?

L'unité de police spécialisée "Hawks" a déclaré avoir reçu des informations selon lesquelles le mouvement de droite prévoyait de déstabiliser l'Afrique du Sud en posant des bombes et en prenant le contrôle de bases militaires et de postes de police.

La police enquêtait sur le groupe depuis plusieurs années lorsqu'elle a appris que Harry Knoesen et son équipe étaient sur le point de lancer une série d'attaques contre des bâtiments gouvernementaux, des centres commerciaux et des quartiers informels où vivent la plupart des Noirs.

A lire aussi:

Le musicien sud-africain Johnny Clegg est décédé

Nelson Mandela 100 ans après

En avril de cette année, dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux, le chef du groupe, également connu sous le nom de croisés, a appelé les Blancs à frapper les premiers et à déclencher une guerre, car c'était le seul moyen pour les "Blancs de se sauver eux-mêmes".

Il a également dit qu'il avait reçu l'instruction "pieuse" de reprendre ce que le diable avait volé aux Blancs à travers la politique.

Le chef du groupe est un pasteur à la retraite et ancien membre des forces de défense sud-africaines.

Le régime de la minorité blanche a pris fin en 1994 en Afrique du Sud lorsque la majorité noire a été autorisée à voter pour la première fois.

Media playback is unsupported on your device
Aujourd'hui le héros de la lutte anti-apartheid aurait eu 100 ans. Quid de son héritage?

Sur le même sujet