"Il ne faut attendre qu’il y ait des génocides pour intervenir" en Guinée
Media playback is unsupported on your device

Nicéphore Soglo: "Il ne faut pas attendre qu’il y ait des génocides pour intervenir" en Guinée

Évaluer l'environnement politique et électoral à l'approche des élections législatives de février 2020, proposer des recommandations pour renforcer la confiance des citoyens dans le processus et atténuer les risques de violence en république de Guinée.

Tel est l’objectif d’une mission d’une semaine organisée par le National Democratic Institute (NDI) en collaboration avec la Fondation Kofi Annan.

La mission qui a pris fin vendredi était conduite par Nicéphore Soglo, ancien Président du Bénin, et Goodluck Jonathan, ancien Président du Nigéria.

Nicéphore Soglo, ancien président du Bénin, explique les attentes des futures élections en Guinée.

Il répond aux questions de Ferdinand GOGOUA.

Lire aussi:

Sur le même sujet