On peut coiffer les cheveux "afro" sans souffrir

Liliane Coulibaly, propriétaire d'un salon de coiffure pour cheveux naturels (au centre) discutant avec une femme et une jeune fille lors du Dakar Hair Day. Copyright de l’image Yelen Pictures

Le Dakar Hair Day est le premier événement qui se concentre sur les cheveux naturels au Sénégal, explique l'organisatrice, Liliane Coulibaly.

Propriétaire d'un salon de coiffure pour cheveux naturels à Dakar, Liliane Coulibaly se donne pour mission de sensibiliser les femmes sur la beauté des cheveux naturels et la manière d'en prendre soin.

Lors du Dakar Hair Day, les enfants ont aussi été initiés à la coiffure des cheveux afro.

Lire aussi:

Cheveux naturels: "ca commence par des enfants"

Liliane Coulibaly a aussi organisé des ateliers sur les cheveux crépus pour les enfants afin de leur apprendre à tresser les cheveux naturels avec des poupées.

Les petites filles ont aussi pris part à un défilé avec leurs coiffures naturels.

"Demain, si on veut voir l'Afrique au naturel avec de beaux cheveux, ca commence par des enfants", explique-t-elle.

Copyright de l’image Yelen Pictures
Image caption Pour Liliane Coulibaly, les enfants doivent aussi être initiés à la coiffure des cheveux naturels.

Lire aussi:

Pourquoi un festival pour les cheveux naturels ?

Il n'y en a pas au Sénégal, explique Liliane Coulibaly.

"Ayant un salon de coiffure dédié au salon afro, j'ai une forte clientèle composée de femmes, mères et enfants qui ont des cheveux naturels. Nous avons remarqué qu'il y a plein de gens qui veulent passer au naturel et qui ne savent pas comment faire", indique l'entrepreneuse qui porte elle-même ses cheveux naturels.

Copyright de l’image Yelen Pictures

"Il y a plein de produits capillaires naturels, les gens ne le savent pas, ils utilisent des produits importés.

"Voilà pourquoi nous nous sommes dits qu'il faut que nous organisions cette journée" explique L. Coulibaly.

Copyright de l’image Yelen Pictures

On peut coiffer les cheveux "afro" sans souffrir.

"A l'époque, nos mamans ne savaient pas comment s'occuper de nos cheveux. On souffrait. Les coiffures faisaient mal. Il n'y avait pas de produits, ni d'accessoires de coiffures adaptés", se remémore Liliane Coulibaly.

Elle estime que les temps ont considérablement changé car il existe de plus en plus de produits adaptés et les accessoires destinés à faciliter la coiffure des cheveux naturels:

"On peut se coiffer sans souffrir", note-t-elle.

Copyright de l’image Yelen Pictures

Lire aussi:

Cheveux naturels, un effet de mode ?

Liliane Coulibaly admet que le retour aux cheveux naturels est un phénomène de mode mais elle dit espérer que cette tendance ne s'évanouira pas de si tôt.

" C'est pourquoi nous essayons d'inculquer ces valeurs à nos enfants", dit-elle.

Aujourd'hui, il est plus facile de porter ses cheveux naturels:

"Les femmes qui viennent au salon et qui passe au naturel, se sentent beaucoup mieux. Le défrisage, ça fait mal et il y a des risques de cancer", ajoute-t-elle.

Copyright de l’image Yelen Pictures

Autres articles :

D'où viennent les cheveux naturels avec lesquels vous vous coiffez parfois ?

La réponse dans cette vidéo:

Media playback is unsupported on your device
En Inde, les cheveux des fidèles coupés dans les temples finissent pour la plupart en Europe, en Afrique et en Amérique.