La prostitution n’est pas un délit au Nigeria, selon la justice

Prostituées Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des professionnelles du sexe quittant un hôtel de l'Etat d'Edo, dans le sud du Nigeria.

Le travail du sexe n'est pas un délit au Nigeria selon une décision rendue par la Haute Cour d'Abuja.

Le jugement a été rendu jeudi dans une affaire impliquant 16 femmes qui ont été arrêtées pour prostitution.

Le procès intenté en 2017 fait suite à l'arrestation de certaines femmes à Abuja sur la base d'allégations selon lesquelles elles se livraient à la prostitution.

C'est la première fois qu'un tribunal nigérian se prononce sur la légalité de cette activité.

La juge Binta Nyako de la Haute Cour d'Abuja a déclaré qu'il n'y avait pas de loi criminalisant le travail du sexe dans le pays.

Le gouvernement a déclaré qu'elles avaient commis un délit mais le tribunal, en statuant jeudi a même accordé des dommages et intérêts aux femmes poursuivies.

Lire aussi:A N'Djamena, elles apprennent l'artisanat pour quitter la prostitution

Lire aussi: Les dernières professionnelles du sexe de la Tunisie

Selon Babatunde Jacob, un avocat représentant ces femmes, le tribunal a confirmé que les forces de sécurité ont violé les droits de ses clients lorsqu'ils se sont introduits chez elles en prétendant qu'elles étaient des prostitués.

Lire aussi:La communauté indienne où la prostitution est une tradition

L'arrestation de travailleuses du sexe par des forces de sécurité est un phénomène courant.

Lors d'une opération de répression en mai dernier, plus de soixante femmes ont été arrêtées à Abuja pour prostitution.

Plusieurs d'entre elles ont affirmé avoir été harcelées et humiliées publiquement.

Les juristes estiment que ce jugement aura probablement des conséquences importantes pour la nation la plus peuplée d'Afrique.

Sur le même sujet

Lire plus