Isabelle Dos Santos en lice pour la présidentielle en Angola

Isabelle Dos Santos Copyright de l’image Reuters
Image caption Isabelle Dos Santos

La milliardaire angolaise Isabel dos Santos, qui est impliquée dans un énorme scandale financier, a suggéré qu'elle pourrait chercher à devenir le président du pays.

Dans une interview à la BBC, la fille de l'ancien dirigeant de l'Angola a refusé quatre fois d'exclure la possibilité qu'elle se présente à l'élection présidentielle.

Son père, José Eduardo dos Santos, a dirigé l'Angola pendant 38 ans. Les procureurs cherchent à récupérer 1 milliard de dollars (760 millions de livres sterling) que Mme Dos Santos et ses associés sont censés devoir à l'État.

La fille de l'ancien président angolais rejette ces accusations.

A lire aussi:

Les avoirs étrangers d'Isabel dos Santos 'en sécurité - pour l'instant'

Un tribunal angolais ordonne la saisie des biens d'Isabel dos Santos

Le fils de l'ex président Dos Santos jugé pour détournement de fonds

Mme Dos Santos, 46 ans, est l'une des femmes les plus riches du monde. Le magazine Forbes estime sa fortune à 2,2 milliards de dollars, ce qui fait d'elle la femme la plus riche d'Afrique.

Lors d'un entretien à Londres, elle a souligné à plusieurs reprises que sa vie était en danger si elle retournait en Angola dans les circonstances actuelles.

Refusant d'exclure la possibilité de se présenter à la présidence, elle a déclaré qu'elle avait un sens aigu du patriotisme et du devoir envers son pays.

" Diriger, c'est servir, alors je donnerai tout ce qu'il faut pour le faire ", a-t-elle dit.

Mme Dos Santos a ensuite déclaré à une chaîne de télévision portugaise qu'il était " possible " qu'elle se présente à la présidence en 2022.

Cette annonce marque un changement spectaculaire pour une femme qui s'est toujours présentée comme une entrepreneure sans aucun intérêt pour la politique.En décembre, un tribunal angolais a ordonné la saisie de ses biens et de ses comptes bancaires, ainsi que de ceux de son mari Sindika Dokolo et de son associé, Mario Leite da Silva.

Cette décision fait suite à des accusations selon lesquelles Isabelle Dos Santos aurait détourné plus d'un milliard de dollars de la Sonangol et du négociant officiel en diamants Sodiam vers des entreprises où ils détenaient des participations.

" Ce sont de fausses allégations et cela fait partie... d'une attaque orchestrée par le gouvernement actuel qui est entièrement motivée par des raisons politiques ", a-t-elle dit.

Angola: Isabel dos Santos accusée de détournements de fonds

Isabel Dos Santos contrôle une grande banque

Angola : Isabel Dos Santos limogée de son poste

Media playback is unsupported on your device
En Angola, nouveau coup de balai contre les dos Santos

Sur le même sujet