Attentat contre l'USS Cole : Le Soudan accepte d'indemniser les familles

USS Cole - plan d'archive publié en octobre 2000 Copyright de l’image US Navy
Image caption Le Soudan continue de nier qu'il est responsable de l'attaque contre l'USS Cole

Le Soudan a accepté d'indemniser les familles de 17 marins américains qui sont morts lorsque leur navire, l'USS Cole, a été bombardé par Al-Qaïda dans un port du Yémen en 2000.

Il s'agit d'une condition essentielle posée par les États-Unis pour que le Soudan soit retiré de sa liste d'États soutenant le terrorisme.

Les États-Unis ont jugé que le Soudan était responsable de l'attaque, car les deux kamikazes impliqués avaient été formés dans le pays.

Le retrait de la liste noire américaine permettrait de lever les sanctions, un objectif majeur du nouveau gouvernement soudanais.

La forte inflation et les pénuries de carburant et de devises étrangères ont contribué à déclencher les protestations qui ont conduit à la chute, en avril dernier, du président Omar al-Bashir.

On ne sait pas exactement combien Khartoum a accepté de payer aux familles, mais l'agence de presse Reuters cite une source proche de l'accord qui affirme qu'il s'agit de 30 millions de dollars.

A lire aussi

Le Soudan accepte qu'Omar el-Béchir soit livré à la CPI

Le gouvernement et les rebelles soudanais trouvent un accord sur le Darfour

Une femme présidente de la Cour Suprême au Soudan

Pourquoi maintenant ?

Copyright de l’image US Navy
Image caption Au moins 40 personnes ont été blessées lors de l'attaque en 2000

Les nouveaux dirigeants du Soudan veulent désespérément mettre fin à l'isolement économique du pays et accéder au système financier international basé sur le dollar pour attirer les prêts et les investissements.

Le gouvernement de transition a accepté que M. Bashir soit remis à la Cour pénale internationale (CPI) pour répondre aux accusations de génocide et de crimes de guerre qui auraient été commis dans la région du Darfour.

Au début du mois, le général Abdel-Fattah Burhan a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en Ouganda dans un effort apparent de normalisation des relations après des décennies d'hostilité.

Le ministre de l'information du pays a déclaré à l'Associated Press que les chiffres de l'indemnisation du USS Cole ne pouvaient être révélés car des négociations étaient en cours pour parvenir à un accord similaire avec les familles des personnes tuées dans les attentats d'Al-Qaida de 1998 contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie.

Plus de 200 personnes ont été tuées dans ces attentats.

Pourquoi le Soudan a-t-il été mis sur la liste noire américaine ?

Copyright de l’image Reuters
Image caption Le Soudan souffre de graves pénuries, notamment de carburant, et les gens font la queue à la gare pendant des heures

Le leader d'Al-Qaida, Oussama Ben Laden, a vécu au Soudan pendant cinq ans dans les années 1990 en tant qu'invité du gouvernement de M. Bashir.

Le Soudan a été ajouté à la liste du terrorisme américain en 1993.

Les familles des personnes tuées à bord de l'USS Cole affirment que le Soudan a apporté un soutien financier et technique à Al-Qaïda et à Ben Laden.

Elles affirment que cela a permis au groupe d'établir des bases d'entraînement, de gérer des entreprises et même d'utiliser des passeports diplomatiques soudanais pour transporter des explosifs.

Mais le Soudan a toujours insisté sur le fait que ce n'était pas le cas, et une déclaration du ministère de la justice a réitéré ce point.

"Le gouvernement du Soudan aimerait souligner que l'accord de règlement a explicitement affirmé que le gouvernement n'était pas responsable de cet incident ou de tout acte terroriste", a déclaré l'agence Suna, gérée par l'Etat.

"Il a conclu cet accord dans le but de régler les allégations historiques de terrorisme laissées par l'ancien régime, et uniquement dans le but de remplir les conditions fixées par l'administration américaine pour retirer le Soudan de la liste des États soutenant le terrorisme afin de normaliser les relations avec les États-Unis et le reste du monde".

Qu'est-il arrivé à l'USS Cole ?

Copyright de l’image AFP
Image caption Le navire se ravitaillait en carburant dans le port d'Aden au Yémen au moment de l'attaque

Le 12 octobre 2000, deux kamikazes yéménites, à bord d'un canot pneumatique contenant jusqu'à 225 kg d'explosifs puissants, ont percuté le destroyer américain, laissant un trou béant sur le flanc du navire de guerre.

Dix-sept membres d'équipage ont été tués et au moins 40 personnes ont été blessées lors de l'attaque du navire alors qu'il se ravitaillait en carburant dans le port d'Aden.

L'année dernière, Jamal al-Badawi, un militant lié à l'attaque, a été tué lors d'une frappe aérienne américaine sur le Yémen.

Le planificateur présumé de l'attaque, Abd al-Nashiri, né en Arabie Saoudite, est détenu par les Etats-Unis à Guantanamo Bay.

L'année dernière, la Cour suprême des États-Unis a annulé, pour des raisons de procédure, un arrêt de 2012 ordonnant au Soudan de verser plus de 300 millions de dollars aux familles des victimes.

Sur le même sujet