En Zambie, l'église appelle à agir face au taux élevé de divorces

Copyright de l’image Tomozina/iStock

Les églises de Zambie ont appelé les citoyens à agir pour faire baisser le taux de divorce dans le pays.

Diverses raisons dont l'infidélité et les violences sexistes, font partie des raisons évoqués par plus de 20 000 couples divorcés l'année dernière.

Notant la prévalence des couples qui évoquent l'adultère comme motif de divorce, le révérend Masupa, président des Églises indépendantes de Zambie, a déclaré qu'il fallait rappeler aux gens que "les adultères n'hériteront pas du Royaume de Dieu".

Lire aussi:

Un prêcheur flagellé en public pour adultère

13 sacs d’argent pour un divorce

Palestine : interdit de divorcer durant le ramadan

L'infidélité, l'ivresse, les violences sexistes, la difficulté de concevoir, la prise de poids et le manque d'accès à des conseils matrimoniaux figurent parmi les principaux facteurs cités par les plus de 20 000 couples qui ont divorcé en 2019.

Plus de femmes que d'hommes ont entamé une procédure de divorce, et l'âge moyen des couples se situait entre 25 et 45 ans.

Parmi les autres raisons de divorce citées dans un rapport publié par le quotidien public Zambia Daily, on trouve l'incapacité de certains hommes à subvenir aux besoins de leur famille et "l'utilisation abusive des médias sociaux".

Ces statistiques sont décevantes et vont à l'encontre des principes bibliques sur le mariage qui disent que "seule la mort devrait nous séparer", a déclaré le révérend David Masupa, président des Églises indépendantes de Zambie.

A lire aussi:

Un mariage hindou-musulman bloqué en Inde

A regarder aussi:

Media playback is unsupported on your device
Au Nigéria, des mariages somptueux pour Instagram !

Sur le même sujet