Criquets pèlerins : des Ougandais mangent les envahisseurs de leurs champs

Un homme tient en main un criquet dans le village de in Katakwi, en Ouganda Copyright de l’image Getty Images
Image caption Cet Ougandais de la localité de Katakwi, ramasse les criquets dont il fait un bon repas

Les habitants du district de Kitgum, dans le nord de l'Ouganda, mangent des criquets pèlerins qui ont dévoré leurs récoltes, selon l'agence de presse Uganda Radio Network (URN).

L'agence rapporte que les mauvaises récoltes dans la région ont obligé les habitants à faire des criquets leur source alternative de nourriture.

Mais certains s'inquiètent pour d'éventuels soucis sanitaires car le gouvernement ougandais a pulvérisé des pesticides dans les zones infestées de criquets pour tenter d'enrayer la propagation.

Lire aussi :

Des habitants ont déclaré qu'ils attrapaient les criquets, puis les faisaient bouillir et sécher avant de les faire finalement frire.

Des photos partagées par le journal local Observer montrent des habitants préparant des criquets pour la cuisson.

"Les habitants de Kitgum transforment les criquets envahisseurs en nourriture".

"Quand ils arrivent, ils sont attrapés, bouillis, séchés et frits avant d'être servis aux enfants et même aux adultes. Nous avons actuellement peu de nourriture à cause de la mauvaise récolte de l'année dernière...", a repris le journal.

Christine Abalo, une habitante du village de Gogo et mère de cinq enfants, a dit à l'URN qu'elle avait décidé d'attraper les criquets pour en goûter la délicatesse, car les personnes âgées leur ont dit qu'ils étaient comestibles.

Beatrice Alanyo, une autre habitante, a déclaré avoir capturé deux bassins entiers de criquets et attend le verdict des responsables du district pour savoir si ces criquets sont propres à la consommation en raison des pulvérisations en cours.

M. John Bosco Komakech, responsable du contrôle des vecteurs dans le district de Kitgum, a déclaré à l'agence de presse que la consommation de criquets pèlerins n'est pas nocive et que ceux qui ont été capturés par les habitants n'ont pas encore été pulvérisés.

Les criquets pèlerins ont dévasté les agriculteurs en Somalie, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, en Éthiopie et au Sud-Soudan lors de ce qui a été décrit comme la pire invasion depuis 25 ans.

En Somalie, les médias locaux ont montré les habitants de la ville d'Adado, dans le centre du pays, en train de faire frire les criquets et de les manger avec du riz et des pâtes.

Lire plus