Reprises des pourparlers inter-libyens

Copyright de l’image Getty Images
Image caption La communauté internationale à pied d'œuvre pour un retour définitif de la paix en Libye qui aura sans doute un impact positif sur la vie des migrants

Les discussions entre une délégation du gouvernement reconnu par la communauté internationale et celle de Khalifa Haftar ont repris.

L'annonce a été faite jeudi par les Nations Unies.

Cette énième reprise, intervient au lendemain de l'annonce par le gouvernement libyen d'union (GNA) de son retrait de la table des discussions après le bombardement du port de Tripoli.

Début février, les représentants du GNA, basés à Tripoli et reconnu par les Nations unies, et du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'Est libyen, avaient admis la nécessité de transformer la trêve en un cessez-le-feu permanent sans toutefois parvenir à un accord.

Ghassan Salamé appelle à la fin de "toutes ingérences étrangères" en Libye

Museveni: "les Africains ont échoué à protéger la Libye"

Les discussions sont toutefois indirectes entre belligérants libyens et se tiennent à Genève, sous les auspices des Nations unies.

L'émissaire spécial de l'ONU pour la Libye, Ghassam Salamé, faisant la navette entre les deux délégations.

Ghassam Salamé a assuré au début du deuxième cycle de discussions mardi qu'il faudrait plusieurs semaines de pourparlers pour "arriver à une solution".

Sur le même sujet

Lire plus